Eurosport

Manuel Pellegrini appelle à limiter l'usage de l'arbitrage vidéo

Le match se joue jusqu'à la 101e minute : Pellegrini appelle à limiter l'usage de l'arbitrage vidéo
Par AFP

Le 12/03/2018 à 14:57

L'entraîneur chilien de l'Hebei China Fortune Manuel Pellegrini a appelé à limiter l'usage de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) dans la Super Ligue chinoise après une série d'interventions qui a contraint son équipe à jouer dimanche jusqu'à la... 101e minute.

Manuel Pellegrini a appelé à limiter l'usage de l'assistance vidéo à l'arbitrage dans la Super Ligue chinoise. La raison ? Une série d'interventions qui a contraint son équipe à jouer dimanche jusqu'à la 101e minute. Rien que ça. L'entraîneur chilien de l'Hebei China Fortune a aussi accusé les arbitres de favoriser l'adversaire que Hebei accueillait, Guizhou Zhicheng, dans leur utilisation de la VAR, après que son équipe l'eut emporté 3-2 au bout de 11 minutes de temps additionnel en raison de trois recours de l'arbitrage vidéo en seconde période.

" Cela n'a pas apporté beaucoup d'aide "

"La VAR devrait être utilisée plus parcimonieusement", a déclaré Pellegrini, ancien coach de Manchester City et du Real Madrid au Beijing Youth Daily. "Cela n'a pas apporté beaucoup d'aide au jeu aujourd'hui et je pense que le nombre de recours à la VAR devrait être limité, plutôt que de visionner un nombre illimité", a souligné Pellegrini. Cet incident n'a pas été le seul dimanche dans ce domaine puisqu'il a fallu un long délai avant que l'attaquant international congolais Cédric Bakambu se voit attribuer son premier but depuis son arrivée à Beijing Guoan depuis Villarreal pour 40 millions d'euros début mars. Il a fallu plus d'une minute avant que l'arbitre vidéo inverse la décision de son collègue du terrain.

Ce but s'est révélé décisif dans la victoire (2-1) de l'équipe pékinoise face à Jiangsu Suning de Fabio Capello. Pour le Mondial 2018 en Russie, le Board, organe garant des lois du jeu lié à la Fifa, a donné son feu vert pour l'autorisation de la VAR. Cette avis doit être avalisé formellement par le Conseil de la Fifa le 16 mars à Bogota, cela ne faisant désormais plus guère de doute.

Vidéo - Infantino : ''La VAR pour une Coupe du monde plus juste"

01:45
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0