Sur le papier, les clubs français ont refusé. En coulisses, c’est forcément plus nuancé. Si aucun club de Ligue 1, même pas le PSG, n’a souhaité faire partie de la bande des douze clubs fondateurs de la Super Ligue européenne, officiellement créée dimanche, les équipes tricolores pourraient bien finalement faire partie de la fête.
Selon l’AFP, qui cite une source proche des clubs fondateurs, "au minimum deux clubs français" devraient être participants chaque année à la Super Ligue. Selon RMC, l'identité des deux clubs pourraient être uniquement basée sur "le mérite sportif", à savoir via le classement de Ligue 1.
Football
Ils ont osé la Super Ligue : le cauchemar est devenu réalité
19/04/2021 À 08:02
Pourtant partie prenantes des discussions à la base, le PSG avait finalement refusé de voir son nom parmi les fondateurs du projet. En cause : la fidélité du club parisien et de son président, Nasser al-Khelaïfi, aux instances européennes et à Aleksander Ceferin, président de l’UEFA dont il est proche. L’autre raison était aussi plus financière : beIN Media Group, également géré par le président du PSG, diffuse la Ligue des champions sur plusieurs territoires.
Mais la pression financière, notamment via les sponsors et les droits TV, devrait in fine peser beaucoup plus lourd que les choix politiques. Difficile d’imaginer une Super Ligue européenne sans le PSG mais aussi sans le Bayern Munich. D’ailleurs, El Mundo explique ce lundi que les deux clubs, ainsi que le Borussia Dortmund, pourraient rapidement être rattachés au projet. Quant à l’identité du deuxième club français, il faudra sans doute attendre…
Avec AFP
Ballon d'Or
Messi 59 fois en tête, Lewandowski snobé par l'Argentine... L'analyse des votes pour le Ballon d'Or
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
"Buzz", "génie" et prospectus : Pourquoi Clauss est le piston qui monte
IL Y A 11 HEURES