Après le père Alf-Inge Haaland, son fils Erling Braut Haaland, le cousin fait à son tour parler de lui. Albert Braut Tjåland a même affolé les réseaux sociaux il y a quelques semaines. La raison ? Sa parenté avec le phénomène de Dortmund, bien sûr. Mais aussi des chiffres qui ont circulé sur ses buts chez les jeunes à Molde qu'il a rejoint l'été dernier. Car depuis son arrivée dans l'ancien club d'Ole Gunnar Solskjær, et alors que le football est arrêté en Norvège actuellement en raison de la pandémie du Covid-19, le petit dernier de la famille se fait aussi remarquer en accumulant les réalisations chez les jeunes. Alors forcément, ça s'emballe.
Ce n'est pas illogique. Surtout que du haut de son 1m85 à 17 ans, Albert Braut Tjåland semble tout faire pour marcher dans les traces de son désormais illustre cousin. Comme lui, il a commencé à Bryne. Avant donc de rejoindre Molde, où Haaland a joué de 2017 à 2019 et s'est fait repérer par Salzbourg. "Puissant, rapide et physique" comme il se décrit lui-même, le grand blond possède en plus quelques caractéristiques physiques et footballistiques qui rappellent le serial-buteur du Borussia. "Les deux aiment marquer des buts", reconnaît aussi Erling Moe, l'entraîneur de Molde au micro d'Eurosport Norvège.
Tokyo 2020 (F)
Les Etats-Unis se rattrapent avec la manière, la Grande-Bretagne bat le Japon
IL Y A 3 HEURES
C'est un jeune garçon passionnant mais...
Alors, une nouvelle pépite a-t-elle été trouvée dans cette mine d'exception que représente déjà la famille Haaland ? C'est possible. Mais comme souvent quand on parle d'un jeune de cet âge, il faut raison garder. "C'est un jeune garçon passionnant qui a vraiment des qualités excitantes, mais je pense qu'il doit être possible de se calmer un peu", lâche Moe, désireux de protéger son joueur. "Quand on publie quelque chose maintenant, ça se propage comme une traînée de poudre."
En mars, ESPN avait en effet mis le feu aux poudres en annonçant qu'Albert Braut Tjåland avait planté 64 buts en 37 matches avec les équipes jeunes du club norvégien après avoir déjà affolé les compteurs avec Bryne (40 buts en 31 matches de U19). Mais selon le site de la fédération norvégienne, ses stats donnent moins le tournis : 7 buts en 9 matches avec les équipes U19 de Molde, qu'il a rejoint en juin 2020. A sa décharge, la pandémie ne l'aide pas à enchaîner les rencontres et à gonfler ses statistiques.
Aussi prometteur soit-il, Erling Moe n'a d'ailleurs pas l'intention de faire griller les étapes à son jeune poulain. Et ne l'a pas encore lancé avec l'équipe première de Molde. "Il a un bel avenir devant lui s'il fait les choses à 100% au quotidien et correctement", annonce l'entraîneur. Il faudra donc attendre encore un peu pour poursuivre les comparaisons flatteuses avec son cousin, monstre statistique depuis son éclosion avec Salzbourg. Et savoir s'il aura les armes pour marcher dans les traces de son cousin et de son oncle.
(Avec Eirik Fure en Norvège)
Premier League
Poussé vers la sortie par Arsenal, Lacazette remplacé par Abraham ?
IL Y A 4 HEURES
Ligue 1
50 millions et une étrange banderole : Pogba focalise l'attention au PSG
IL Y A 4 HEURES