Getty Images

Les menaces de Maradona

Les menaces de Maradona
Par Eurosport

Le 07/10/2009 à 12:54Mis à jour

Diego Maradona a indiqué qu'il pourrait démissionner de son poste de sélectionneur de l'Argentine après les deux matches face au Pérou et à l'Uruguay, décisifs pour la qualification à la prochaine Coupe du monde. "El Pibe" a prévenu: il ne continuera "que si ses conditions sont respectées".

Le décor est planté. Alors que l'Argentine joue sa qualification pour la Coupe du monde 2010 lors de deux matches décisifs face au Pérou, samedi, et à l'Uruguay, mercredi, Diego Maradona a d'ores et déjà menacé de quitter son poste après ces deux rencontres. Quels que soient les résultats de son équipe. "El Pibe de Oro" a expliqué devant la presse, après l'entrainement, qu'il n'appréciait pas la façon dont les choses se déroulaient au sein de l'encadrement de l'Albiceleste. "Après les éliminatoires, je parlerai avec Julio (Grondona, le président de la Fédération argentine de football, ndlr). Je verrai si je continue, et ce sera à mes conditions", a affirmé Maradona. "Quand Julio m'a offert ce poste, j'étais l'homme le plus heureux au monde, mais depuis, il y a des choses qui ne m'ont pas plu."

L'ancien meneur de jeu de Naples n'a pas voulu entrer dans les détails, mais le conflit l'opposerait à Carlos Bilardo, qui occupe aujourd'hui les fonctions de directeur technique de la sélection, selon certains médias argentins. Bilardo aurait défini une sélection de joueurs évoluant en Argentine pour affronter le Ghana en amical la semaine dernière (2-0), sans consulter Maradona. "Je suis le seul à avoir la charge de cette équipe et personne ne m'imposera tel ou tel joueur", a martelé le sélectionneur argentin, qui a également reproché à son staff la blessure de son défenseur Pedro Zabaleta, touché lors du match de Manchester City face à Aston Villa lundi (1-1). "Je ne voulais pas que Zabaleta et Tevez disputent cette rencontre. Quelqu'un aurait dû aller les chercher en Angleterre. On a deux matches très importants et ces blessures nous font mal. Il va falloir vivre avec",a-t-il déploré. La situation est loin d'être idéale alors que l'Argentine joue son destin dans la semaine qui vient. Cinquième du classement, place qui lui offre virtuellement un barrage contre l'équipe quatrième de la zone CONCACAF, l'équipe albiceleste pourrait manquer la qualification pour la première fois depuis 1970 en cas de revers contre le Pérou ou l'Uruguay.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0