Yoo Sang-chul, qui avait mené la Corée du Sud jusqu'en demi-finale de la Coupe du monde 2002, est décédé d'un cancer du pancréas à 49 ans, a annoncé lundi la Fédération sud-coréenne de football (KFA). L'ancien milieu de terrain était un pilier de cette sélection qui avait pris le monde par surprise lors du Mondial, co-organisé par le Japon et la Corée du Sud, entraînée par Guus Hiddink.
Yoo avait marqué contre la Pologne (2-0) pour offrir une première victoire à son équipe en phase de groupes, avant qu'elle n'élimine l'Italie (2-1), puis l'Espagne aux tirs au but (0-0, 5 t.a.b. à 3). La Corée du Sud avait ensuite échoué contre l'Allemagne (0-1) en demi-finale, puis contre la Turquie (2-3) dans le match pour la troisième place du Mondial. Yoo a passé les 16 années de sa carrière en Asie, en J-League au Japon, et K-League en Corée du Sud. Devenu entraîneur, notamment pour Incheon United en 2019, il avait dû quitter le banc après avoir été diagnostiqué d'un cancer du pancréas de stade 4.
Football
Modric, capitaine exemplaire... mais trop seul à tenir son rang
IL Y A 38 MINUTES
Euro 2020
Le groupe D, ou le délicat "calcul" de l'après
IL Y A 39 MINUTES
Copa América
L'Argentine en quarts et un record pour Messi... au bout de l'ennui
IL Y A UNE HEURE