Il est depuis plusieurs décennies l'homme qui fait gagner les autres. Vendredi, Jean Todt a gagné seul. Le Français, âgé de 63 ans, a été élu président de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA). L'ancien patron de Peugeot Sport et de la Scuderia Ferrari succède à Max Mosley, qui était en place depuis 1993 et n'avait pas souhaité briguer un nouveau mandat à la tête de l'institution. Jean Todt a été préféré à son rival finlandais Ari Vatanen. Le résultat du scrutin, placé sous la supervision d'un huissier de Justice, l'a clairement démontré. Todt a recueilli 135 voix contre 49 à l'ancien champion du monde des rallyes.

"Je suis soulagé. Cela a été une expérience extrêmement prenante. Je suis un angoissé par nature, même si, tout autour de moi, je savais qu'il y avait un fort soutien.Mais j'ai trop vécu dans ce milieu pour savoir que les choses ne sont jamais acquises d'avance", a déclaré le nouveau président de la FIA.

FIA
Jean Todt en bref
23/10/2009 À 14:38

Son rival battu s'est montré très amer. "Quand des gens vous disent trois fois 'je partage les mêmes valeurs de démocratie que vous', qu'ils vous regardent dans les yeux en le disant et qu'après ils votent différemment, c'est très décevant, pas pour moi, mais pour la démocratie', a réagi Ari Vatanen, dans un entretien avec l'AFP.

En campagne depuis de longues semaines, l'ancien copilote de Guy Fréquelin a séduit le corps électoral composé de 221 votants par son aura et sa carrière exemplaire. Mais aussi et bien évidemment par ses propositions. Jean Todt compte faire bouger les lignes mais sans bousculer les choses. L'Auvergnat, qui s'est couvert de gloire en WRC, en Endurance et en Formule 1, souhaite par exemple revoir les statuts de la FIA et mettre sur pied une gouvernance plus transparente que précédemment. Il pense aussi nommer pour chaque Championnat du monde organisé par la Fédération Internationale de l'Automobile un commissaire qui serait chargé de la conduite de dite compétition. "Je suis contre l'idée de dire 'il faut tout changer'. J'ai parlé de changement constructif", a-t-il déclaré. "Ce qui était vrai il y a dix ans ne l'est plus aujourd'hui. Autant en terme de compétition automobile qu'en terme d'automobile particulière".

"J'adresse mes meilleurs vœux à Jean Todt pour ses nouvelles fonctions, car j'ai toujours apprécié sa capacité, son dévouement et son engagement", a réagi Luca di Montezemolo, président de Ferrari et de l'Association des équipes de Formule 1 (FOTA). "Je suis sûr que sous sa conduite, la Fédération sera rajeunie et restaurera un climat ouvert au dialogue et une collaboration constructive avec les équipes et la FOTA, ce qui assurera la stabilité des règles et de tout l'environnement".

FIA
L'Afrique du Sud attendra
20/10/2010 À 10:25
FIA
Ferrari : audition le 08/09
02/08/2010 À 20:00