Le 18 juin dernier, Lotus annonçait tambour battant, dans un communiqué officiel, avoir été rachetée à 35% par Infinity Racing, "un consortium d’investissement, formé d’investisseurs privés comprenant un manager de fonds spéculatif américain, un groupe multinational basé à Abou Dhabi et les intérêts de la famille royale d’un grand pays producteur de pétrole".
Cette famille en question est celle du Brunei par l’intermédiaire d’Universal Sports Group, qui détient 60% d’Infinity Racing, aujourd’hui rebaptisé Quantum Motorsports. Mansoor Ijaz, qui gère ce fonds, possède 20% des parts.
Cet homme d’affaires américain, d’origine pakistanaise, mariée à une Française prénommée Valérie, a promis monts et merveilles à l’équipe Lotus ces dernières semaines. Des promesses qui sont jusqu’à présent restées vaines – et qui ont de très fortes chances de le rester, l’argent n’ayant toujours pas été versé à Genii Capital depuis maintenant plus de cinq mois. L’origine douteuse du pactole (s’il existe bel et bien) explique sans doute ces difficultés à 'structurer le deal'.
Hors-piste
Brawn annonce sa retraite définitive
01/02/2014 À 18:17
Il ne s’agirait en effet pas du premier projet bancal dans lequel est impliqué Ijaz, qui posait dimanche dernier, à Austin, sur la photo officielle du Lotus F1 Team pour célébrer le podium de Romain Grosjean – l’homme n’a pourtant aucune fonction officielle dans l’équipe… En 2008, Ijaz était déjà impliqué dans un important projet immobilier à Las Vegas, l’Aquarius Towers, d’une valeur de 50 millions de dollars. L’argent n’était jamais arrivé, officiellement en raison de la crise bancaire. Le même Ijaz a également été mêlé au memogate qui a mouillé le président pakistanais Zardani à propos d'une aide américaine pour prévenir un coup d'Etat militaire au Pakistan. Notre homme avait révélé le scandale dans un article du Financial Times avant de comparaître afin de témoigner devant la cour suprême à Islamabad.
Mansoor Ijaz, qui aime faire parler de lui dans les médias, a même commenté un match de catch opposant des… femmes nues ! Tout en authentifiant cette vidéo, que vous pouvez retrouver sur YouTube, auprès de l’agence de presse AP, Ijaz a assuré qu’il s’agissait d’un complot contre lui. Pourtant, dans Sport Bild, l’homme a indiqué qu’il avait volontairement participé aux commentaires de ce match afin de "rendre service au meilleur ami de mon épouse". Pourquoi utiliser deux arguments radicalement différents si l’on est vraiment droit dans ses bottes ?
Reste que même Lotus ne semble plus vraiment croire à cet homme d’affaires pour le moins excentrique, que la F1 attire souvent comme des mouches. Pour preuve, l’écurie serait dans des discussions avancées avec PDVSA pour recruter Pastor Maldonado en échange d’une enveloppe d’une trentaine de millions d’euros par an.
Retrouvez plus d’articles sur F1i
Hors-piste
"Rush" nominé aux Golden Globes
12/12/2013 À 19:28
Hors-piste
Vettel sera papa dans un mois
11/12/2013 À 12:10