Getty Images

Renault a encore plus de 50 chevaux à trouver pour rivaliser avec le Ferrari

Renault a encore plus de 50 chevaux à trouver pour rivaliser avec le Ferrari

Le 07/12/2018 à 08:28

FORMULE 1 - Renault F1 n'a jamais caché la réalité de son retard de puissance sur Ferrari. Cyril Abiteboul, son directeur d'équipe, vient même de le chiffrer précisément.

Renault a conclu le championnat du monde des constructeurs à la quatrième place, et le plus dur reste sûrement à accomplir pour rattraper Ferrari en termes de puissance, le moteur de Maranello était considéré jusqu'à Mercedes comme la référence.

Ce n'est un secret pour personne, c'est ce qui a manqué à l'équipe d'usine, et plus encore à son client Red Bull, troisième du Mondial 2018, pour voir plus haut.

"Il nous manque 15 à kilowatts - 20 à 27 chevaux - en course, qui sous certaines conditions étaient comblés par le châssis Red Bull, admet le manager français à Auto Motor und Sport. Mais en qualification, nous estimons notre déficit à 40 kilowatts - 53 chevaux - et c'est significatif."

"Le premier objectif principal est le développement du moteur, poursuit-il. L'an prochain, je ne veux plus avoir à dire que nous manquons de puissance en qualification. Il n'y a pas de raison de ne pas pouvoir combler l'écart avec Ferrari. Pour ce qui est du châssis, ça prendra plus de temps."

Nico Hülkenberg (Renault) au Grand Prix d'Italie 2018

0
0