AFP

Formule 1 : Honda revient comme motoriste de McLaren en 2015

Honda revient comme motoriste de McLaren en 2015
Par Eurosport

Le 16/05/2013 à 09:56Mis à jour Le 16/05/2013 à 17:43

Honda a annoncé jeudi son retour en 2015 en tant que motoriste de McLaren. La marque nippone espère écrire une nouvelle page du "partenariat glorieux" des années 1988 à 1992.

Le P-DG de Honda, Takanobu Ito, a déclaré que Honda revenait avec l'ambition d'être "numéro un" avec McLaren- Honda et a précisé qu'outre le propulseur, Honda fournirait le système de récupération d’énergie.

"C'est une nouvelle fantastique pour tous ceux qui aiment la Formule 1 de pouvoir accueillir de nouveau Honda en Formule 1", s'est exclamé Martin Whitmarsh, le directeur d'équipe de Woking. "Ensemble, nous nous lançons dans un nouveau et excitant chapitre dans l'histoire de McLaren", a-t-il ajouté, en n'omettant pas de préciser qu'il s'agirait d'un "voyage très exigent".

Honda : du retard à l'allumage

En 1988, McLaren et Honda avaient marqué l'histoire de la catégorie dès leur première année de collaboration : avec la MP4-4 équipée de V6 turbo, Ayrton Senna et Alain Prost s'étaient livré un duel d'un niveau et d'une intensité probablement jamais égalés, remportant quinze des seize courses disputées, signant quinze pole positions et dix doublés. Le Brésilien avait remporté le titre. L'année suivante, le Français avait été couronné avec cette fois un V10 atmosphérique nippon. En 1990, 1991 et 1992, Ayrton Senna avait poursuivi avec l'écurie de Ron Dennis, et un nouvel équipier, Gerhard Berger. De 1998 à 1992, McLaren avait remporté 44 courses en association avec Honda, assorties de 17 doublés et 39 positions de pointe. Honda s'était retiré fin 1992, son V12 étant dépassé par le V10 Renault équipant Williams.

En 2014, McLaren refermera un partenariat de vingt saisons avec son motoriste Mercedes. La saison 2015 sera celle d'un nouveau départ, mais il n'est pas dit que le binôme fonctionnera d'emblée à plein régime. "Nous allons consacrer les prochains dix-huit mois à nous assurer ensemble d'être pleinement préparés et compétitifs pour notre premier grand prix commun, en 2015", a confirmer Martin Whitmarsh. Il est quasiment certain qu'il sera très difficile pour McLaren de retrouver rapidement le succès des années 1988 à 1992. En 1988, Honda avait installé dans la McLaren un moteur abouti et couronné par des victoires et des titres mondiaux chez Williams. Et malgré toute l'expérience de Gilles Simon, l'ingénieur français qui pilote aujourd'hui le projet technique de Honda, l'avance prise par les autres motoriste, Mercedes, Ferrari et Renault, en termes de turbo, pèsera sûrement en sa défaveur.

0
0