Motorsport.com

Buemi : "J'ai tout perdu en évitant JEV"

Buemi : "J'ai tout perdu en évitant JEV"
Par Motorsport.com

Le 13/01/2019 à 19:40Mis à jour Le 13/01/2019 à 19:55

Sébastien Buemi ne cache pas sa déception à l'issue d'un E-Prix de Marrakech au goût d'opportunité manquée.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Lire aussi :

Se retrouvant 14e à la fin du premier tour, Buemi est parvenu à remonter à la huitième place, mais les quatre points qu'il a marqués ne le consolent pas vraiment. "Je suis un peu déçu, parce que je pense qu'on avait quand même un bon rythme quand on remontait, similaire aux Techeetah, peut-être un poil derrière mais vraiment beaucoup mieux qu'à Riyad", déclare le pilote Nissan e.dams pour Motorsport.com. "Mais j'ai tout perdu dans le premier virage en évitant JEV. Mauvais endroit au mauvais moment."

Sam Bird, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05, Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19, se percutent au premier virage

Sam Bird, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05, Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19, se percutent au premier virage

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Sébastien Buemi, Nissan e.Dams discute avec Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH

Sébastien Buemi, Nissan e.Dams discute avec Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Selon Buemi, Vergne a pris des risques inutiles au volant d'une monoplace particulièrement compétitive. "Il prend un mauvais départ et il essaie quand même de se lancer. Il survole la course de Riyad, je ne vois pas l'intérêt de se lancer comme ça au premier virage", analyse le Champion 2015-16.

"C'est malheureux pour moi, parce que quand il laisse aller sa marche arrière, je dois l'éviter et je perds dix places. Je ne vois pas l'intérêt, quand on prend un mauvais départ, de se lancer comme ça. De toute façon, on voyait bien que ça n'allait pas passer. Dommage qu'il n'y ait pas que lui qui ait payé le prix ! Nous, on perd tout. Il aurait dû faire un tête-à-queue tout seul, et c'est tout."

La remontée de Vergne, de la 19e à la cinquième place, n'est en tout cas pas source d'inquiétude pour Buemi, qui se satisfait d'un meilleur rythme de course au volant de sa Nissan IM01 par rapport à l'épreuve saoudienne.

"Si vous regardez les tours de course, à part quand [Vergne] a l'attack mode, je ne suis pas mal. Il est peut-être un petit peu plus rapide." Buemi affiche effectivement un rythme moyen de 1'22"551 sur ses dix meilleurs tours à Marrakech, contre 1'22"353 pour Vergne. "On va travailler dur pour revenir, et s'il continue de faire des conneries, peut-être qu'on en bénéficiera !"

0
0