Motorsport.com

Chez Mercedes, Vandoorne n'envisage pas un retour en F1

Chez Mercedes, Vandoorne n'envisage pas un retour en F1
Par Motorsport.com

Le 12/10/2019 à 16:30Mis à jour Le 12/10/2019 à 17:09

Stoffel Vandoorne n'a qu'une priorité, retrouver le goût de la victoire. Il compte bien y parvenir avec Mercedes, mais en Formule E. a rejoint le championnat tout électrique la saison dernière chez HWA, filiale de la marque à l'étoile, et s'est illustré avec de belles performances, certes rarement concrétisées en raison de problèmes techniques et de quelques erreurs de pilotage. Le Belge a néanmoi

Stoffel Vandoorne n'a qu'une priorité, retrouver le goût de la victoire. Il compte bien y parvenir avec Mercedes, mais en Formule E.

a rejoint le championnat tout électrique la saison dernière chez HWA, filiale de la marque à l'étoile, et s'est illustré avec de belles performances, certes rarement concrétisées en raison de problèmes techniques et de quelques erreurs de pilotage. Le Belge a néanmoins signé une pole position et un podium, dominant nettement son coéquipier Gary Paffett, également rookie. Cela a permis à l'ancien pilote McLaren d'obtenir un baquet chez Mercedes pour la première campagne des Flèches d'Argent en FE, aux côtés de Nyck de Vries.

Lire aussi :

"À vrai dire, j'ai vraiment le sentiment de devoir retrouver la victoire tout d'abord – c'est quelque chose qui me manque depuis quelques années, et disons que mes deux saisons chez McLaren ne m'ont pas aidé. Beaucoup de gens se rappellent les deux mauvaises années que j'ai connues avec eux, mais pour moi, l'objectif est d'être vraiment compétitif et de gagner à nouveau dès que possible. Si j'y parviens, je serai dans une position plus solide. Je pense que la meilleure chance d'accomplir ça, pour moi, est d'être avec Mercedes en Formule E. Je suis donc pleinement focalisé là-dessus."

Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz Formula E, Nyck de Vries, Mercedes-Benz Formula E

Cependant, lorsque nous lui demandons s'il va continuer à travailler sur le simulateur Mercedes F1 en parallèle de son rôle en FE, Vandoorne répond : "Actuellement, je n'en suis pas sûr à 100%, mais je m'attends à ce que ce soit le cas. On verra ; pour l'instant, je travaille sur leur simulateur, au moins jusqu'à la fin de l'année, et on verra ce qui sera sur le radar pour la saison prochaine."

Le plateau de FE est désormais composé de 12 écuries avec l'arrivée de Porsche et le remplacement de HWA par Mercedes. Surtout, il est de plus en plus relevé : la saison passée, pas moins de huit équipes différentes se sont imposées en 13 courses. Que peuvent viser les Flèches d'Argent ? "Personnellement, j'aimerais gagner, ou au moins me battre pour la victoire", déclare Vandoorne. "J'espère que nous aurons le potentiel pour ce faire."

"Mais il est trop tôt pour faire des pronostics. Je préfère garder les pieds sur terre et assurer que nous fassions bien les choses et n'ayons pas de problèmes, puis nous pourrons vraiment construire là-dessus. Mais on verra, l'avenir le dira. Peut-être aurons-nous une bonne surprise à Riyad ; le fait que tout le monde ait un an d'expérience [avec HWA] va vraiment nous aider à avancer plus vite."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

0
0