Il y avait du beau monde sur la boîte ce samedi, à Berlin. Le Brésilien Lucas Di Grassi (Audi Sport) a remporté samedi le ePrix allemand devant Sébastien Buemi (Nissan e-Dams) et Jean-Eric Vergne (DS Techeetah), qui renforce son avance en tête du championnat après dix courses sur treize. Le Français, leader depuis sa victoire à Monaco le 11 mai, compte désormais 102 points, soit 6 d'avance sur Di Grassi et 16 sur son coéquipier allemand André Lotterer, qui n'a pas terminé la course à Berlin.
Di Grassi, déjà vainqueur cette saison à Mexico, a pris la tête à la mi-course pour ne plus la lâcher. Il est cependant resté sous la menace jusqu'au bout, les trois premiers terminant en moins de trois secondes. Huitième après le départ, Vergne a pour sa part effectué une remontée patiente mais efficace, grappillant les places pour revenir sur le podium. En fin de course, peut-être soucieux de marquer des points désormais précieux, le champion sortant n'a pas tenté d'attaquer les deux leaders et a assuré sa troisième position.
ePrix de Berlin
"En course, on ne parle que lorsque c'est nécessaire"
19/06/2019 À 07:44
Buemi avait de son côté empoché les 3 points de la pole position, mais l'ancien champion (2016) n'est que 10e au classement général. Berlin, qui organise la course sur l'aéroport désaffecté de Tempelhof, est la seule ville à avoir accueilli tous les ans un ePrix depuis la fondation de la catégorie en 2014-2015.
ePrix de Berlin
En gagnant à Berlin, Di Grassi s'est relancé dans la course au titre
19/06/2019 À 07:38
ePrix de Berlin
Un dernier tour maîtrisé, et Di Grassi l'a emporté à Berlin
25/05/2019 À 12:15