Le constructeur automobile français DS Automobiles est devenu jeudi le deuxième, après l'Indien Mahindra, à se réengager en Formule E (le championnat de monoplaces électriques) à l'horizon 2022, quand de nouvelles voitures seront introduites, et jusqu'en 2026.
"L'électrification est au coeur de la stratégie globale de DS Automobiles. Depuis que nous avons été le premier constructeur "premium" à nous engager en Formule E (en 2015), notre marque a largement profité du travail et des victoires de DS Performance, tant pour le développement de notre gamme que pour porter la notoriété de notre marque, justifie Béatrice Foucher, directrice générale de DS Automobiles, dans un communiqué. Cet engagement jusqu'en 2026 nous offrira de nouvelles opportunités pour poursuivre nos développements".

Audi et BMW quitteront la Formule E fin 2021

Formule E
Vergne : "On a travaillé dur pour régler les problèmes rencontrés l'an dernier"
29/11/2021 À 18:06
Avec l'écurie chinoise Techeetah, la marque française est triple championne en titre chez les pilotes avec le Français Jean-Eric Vergne en 2017-2018 et 2018-2019, puis le Portugais António Félix da Costa en 2019-2020, ainsi que double championne en titre chez les constructeurs. La saison 2022-2023 de FE verra l'introduction d'une troisième génération de monoplaces 100% électriques, dite "Gen3", à la fois plus légères, plus puissantes et plus rapides à charger. Outre Mahindra et DS, McLaren dispose d'une option pour intégrer la discipline à cette date, alors que Audi et BMW la quitteront fin 2021.
Formule E
Formule E: la grille de départ de la saison 2022 est complète
28/11/2021 À 19:41
Formule E
Buemi favorable au nouveau format de qualif dans un championnat devenu "presque trop imprévisible"
02/11/2021 À 19:51