Jean-Eric Vergne à deux courses du titre

Formule E/ePrix de New York - Jean-Eric Vergne à deux courses du titre
Par AFP

Le 13/07/2018 à 12:22Mis à jour

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

L'ancien pilote de Formule 1 français Jean-Eric Vergne, qui a trouvé un second souffle en Formule E après avoir été écarté de la catégorie reine en 2014, aborde en favori pour le titre le dernier ePrix de la saison à New York samedi et dimanche.

Leader au classement des pilotes, Vergne compte 23 points d'avance sur le Britannique Sam Bird (DS Virgin Racing), seul à pouvoir encore le priver d'un premier sacre dans la catégorie.

Si la première course disputée dans les rues de Brooklyn lui permet de porter cette avance à 30 unités, il sera couronné dès samedi. Sinon, il lui faudra rester devant Bird à l'issue de l'ultime course dimanche.

Le défi pour son équipe, qui peut devenir la première écurie privée titrée en Formule E, est le même. Si elle porte son avance au classement des constructeurs de 33 à 48 longueurs à l'issue de la première manche du week-end, elle sera sacrée. Sinon, la dernière course disputée par Vergne et son coéquipier allemand André Lotterer sera décisive.

"Notre approche reste la même", assure le Français, qui affiche les meilleures statistiques avec trois victoires, deux podiums supplémentaires et quatre pole positions en dix courses cette saison.

- "Ramener les deux titres" -

"On ne change pas un concept gagnant à ce stade. Nous nous rendons à New York avec un état d'esprit positif, nous sommes aussi bien préparés que possible et prêts à donner tout ce que nous avons pour ramener les deux titres à la maison", ajoute-t-il.

Pas question, donc, de jouer la sécurité. "Si je peux gagner ou monter sur un podium, si j'ai cette chance, je ne vais pas me retenir en pensant que j'ai une avance confortable, a confié Vergne à Eurosport. S'il y a la place, je prendrai toujours ma chance, et s'il y a la place pour remporter le championnat ici (à New York), je n'hésiterai pas".

"Nous sommes prêts à relever le défi et nous donnerons tout ce que nous avons", lui répond Bird, qui sera certainement porté par ses victoires dans les deux courses de l'ePrix de New York en 2017. "Nous ne nous attendions pas à être dans cette position au début de la saison, mais nous y sommes et nous allons faire de notre mieux."

Le Britannique, deuxième du précédent ePrix à Zurich le 10 juin, est en tout cas sur une bonne dynamique, quand Vergne doit mettre derrière lui sa dixième place en Suisse, après s'être élancé de la 17e position sur la grille suite à des qualifications catastrophiques.

Il faudra aussi compter, pour pimenter leur duel, sur l'homme en forme du moment, le tenant du titre brésilien Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler), hors course au championnat mais qui reste sur cinq podiums consécutifs, dont une victoire à Zurich.

Les deux manches new-yorkaises seront aussi les dernières à voir un changement de voiture à mi-course, avant le lancement la saison prochaine (2018-2019) des monoplaces électriques de nouvelle génération, dont la batterie sera capable de tenir plus de 45 minutes, suffisant pour une course entière.

bur-pel/bdx

0
0