Tiger Woods a entrevu un premier succès en Grand Chelem depuis 2008, ce dimanche. Le Tigre a pris, seul, la tête du British Open, après un par au trou n°10 lors du 4e et dernier tour. Mais sur le parcours de Carnoustie, la lutte était alors extrêmement serrée, entre un Kevin Kisner en perte de vitesse après un début de tournoi superbe, un tenant encore dans le coup, Jordan Spieth, ou encore le futur vainqueur, Francesco Molinari. Le Tigre n’avait pas le droit à l’erreur. Il n’a pas tardé à en commettre, enchaînant un double bogey et un bogey le faisant redescendre au neuvième rang.
L’ancien roi du golf mondial, qui a terminé sixième, à trois coups du vainqueur (-5, contre -8 pour Molinari), a pris cette occasion manquée de renouer avec sa gloire d’antan, et d'enfin décrocher un quinzième Majeur, avec philosophie. "Je suis un peu énervé contre moi-même, a-t-il d’abord admis, avant de relativiser son échec. Je sais que ça va me faire mal, un peu, mais vu le chemin parcouru pour être où j'en suis, je suis béni." Woods, épinglé pour ses infidélités à la mère de ses enfants Elin Nordegren, dont il a divorcé avec fracas en 2010, reste sur quatre saisons de galères, entre opérations au dos et problèmes extra-sportifs. Certes inachevé, son retour au premier plan a été effectif durant ce British Open.
J'espère que vous êtes fiers de votre papa parce qu'il a essayé autant qu'il le pouvait
British Open
Molinari : "Je n'y crois toujours pas"
22/07/2018 À 22:51
Samedi, sa carte de 66 a permis à Woods de revenir dans le jeu, après avoir terminé juste dans le par lors des deux premiers tours (71), comme lors du quatrième. Il n’a pas su conclure, en témoigne son putt raté pour un éventuel birdie sur le dernier trou ce dimanche. Un birdie qui aurait pu le propulser à la deuxième place. Comme un symbole, quelques secondes plus tard, Molinari a réussi là où Woods avait échoué, pour solidifier son leadership et finalement décrocher son premier grand succès. Tiger n’est pas encore redevenu le prédateur redoutable qu’il a été, mais il est redevenu un joueur de haut niveau. Et un homme bien dans sa peau.
Woods a étreint ses deux enfants, une fois le parcours terminé. "Je leur ai dit que j'avais essayé, et : 'J'espère que vous êtes fiers de votre papa parce qu'il a essayé autant qu'il le pouvait’, a-t-il expliqué. Ils savent à quel point ce tournoi comptait pour moi et à quel point je me sens bien (...) Maintenant, ils veulent jouer au foot avec moi. C'est un sentiment tellement bon." Le Tigre a également fait un clin d’œil à une autre star du sport américain et mondiale. "Serena (Williams) va certainement m'appeler et me parler de ça (de son échec), il faut mettre les choses en perspective", a-t-il déclaré à propos de son amie joueuse de tennis, qui reste sur une finale perdue à Wimbledon, après avoir été absente plusieurs mois pour cause de maternité. Cette capacité à "mettre les choses en perspective" ne sera pas l’unique levier du retour au top de Woods, mais elle pourrait y contribuer.

Tiger Woods, lors du 4e tour du British Open 2018

Crédit: Getty Images

British Open
Molinari, un sacre historique
22/07/2018 À 18:04
PGA Championship
La douleur est trop forte : Woods jette l'éponge
22/05/2022 À 00:30