Une défaite au goût de victoire. Tiger Woods a réalisé son pire total (+13) en 24 participations au Masters, à Augusta, après le 4e et dernier tour dimanche, bouclant néanmoins un inattendu et fascinant retour à la compétition, treize mois après l'accident de voiture qui faillit lui coûter une jambe.
"Il y a un mois encore, je ne savais pas si je pouvais réussir cela. C'est un point positif. J'ai encore du travail à faire. J'ai hâte de m'y remettre", a-t-il réagi à chaud.
La veille, sa carte de +6, sa plus mauvaise jamais concédée sur une journée, avait anéanti ses rêves de sixième sacre, qui lui aurait permis d'égaler Jack Niklaus au rang des plus titrés en Géorgie et d'ajouter un seizième Majeur à son palmarès pour se rapprocher des 18 de son glorieux aîné.
PGA Championship
La douleur est trop forte : Woods jette l'éponge
HIER À 00:30
La victoire, il le savait déjà, se jouera entre l'Américain Scottie Scheffler, N.1 mondial, et l'Australien Cameron Smith (6e), que trois coups séparent (-9/-6), à moins que le surprenant Coréen Sungjae Im (-4) ne vienne jouer les trouble-fêtes.

Sa journée avait bien débuté

Cette fois, Woods n'a pas fait mieux rendant une carte de 78, comme samedi. Sous un soleil éclatant enfin revenu et profitant d'un vent enfin disparu, il a pourtant bien débuté en faisant birdie sur le par cinq du N.2.
Mais il n'y en a pas eu d'autre. Car comme la veille, Tiger a été trahi par son putt et a enchaîné trois bogeys aux N.4, 5 et 6. Puis deux autres se sont ajoutés, aux N.11 et au N.14.
Sur ce dernier trou, il a pourtant réussi son plus beau putt de la journée, long de 11 mètres en montée après un précédent, plus court (8 m) et abordable, finalement parti s'échouer lentement en descente. De quoi lui décrocher un sourire.

Tiger Woods au Masters d'Augusta

Crédit: Getty Images

Encouragé par la foule

Il l'a vite perdu en faisant double bogey sur le N.17. Mais l'heure était déjà place à une émotion forte, mais contenue, en se rapprochant de l'ultime green sur le N.18, sous les vivas nourris d'un public, dont la ferveur à son endroit ne s'est jamais démentie durant le week-end.
"Je n'ai pas joué à mon meilleur niveau, mais avoir ce soutien, je ne pense pas que les mots puissent décrire ce que j'ai ressenti. C'était incroyable", a-t-il confié.
Les fans l'ont porté tout au long du parcours mythique où il n'a jamais traîné la jambe, malgré la fatigue et certainement la douleur, même si, au cours de sa longue marche, on l'a vu plusieurs fois s'appuyer sur sa canne et se masser les lombaires d'un dos lui aussi éprouvé après cinq opérations subies ces dernières années.

Hospitalisé pendant des semaines

A ce titre, Woods aura finalement réussi un sacré exploit, en parvenant à aller au bout des 72 trous. Car il avait évité de peu l'amputation de sa jambe droite, après sa sortie de route le 23 février 2021 près de Los Angeles, pour les multiples fractures ouvertes qui ont finalement nécessité de lui insérer une tige métallique dans le tibia, et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville.
Tiger avait été hospitalisé pendant des semaines et incapable de marcher pendant des mois. Après 17 mois sans jouer (son dernier tournoi était l'édition 2020 du Masters), il est redevenu un golfeur. Et son score n'enlève strictement rien à l'immense champion qu'il est.
Je ne jouerai que les grands tournois dorénavant
Quand le reverra-t-on à l'oeuvre ? "Je ne jouerai que les grands tournois dorénavant, je ne peux plus faire de saisons complètes. Je compte être à St. Andrews (en Ecosse, pour le British Open en juillet, NDLR). J'ai gagné deux fois là-bas, c'est un tournoi qui me tient à coeur sur mon parcours préféré", a-t-il dit.
"Quant aux épreuves prévues au calendrier d'ici-là, je ne sais pas. Je vais faire mon possible pour le Championnat PGA (2e Majeur de la saison) à Southern Hills (Tulsa, Arizona), comme je l'ai fait pour revenir ici. On verra si mon corps me le permettra", a-t-il conclu.
PGA Championship
McIlroy en tête, Woods à la peine : "Cela me fait mal de faire du golf"
20/05/2022 À 05:30
Masters
Woods : "Je ne pense pas que les gens réalisent vraiment par où je suis passé"
10/04/2022 À 23:11