Getty Images

Aucun report des demi-finales n'est pour le moment envisagé

Aucun report des demi-finales n'est pour le moment envisagé
Par AFP

Le 12/12/2018 à 20:22Mis à jour Le 12/12/2018 à 20:25

EURO 2018 - Malgré les perturbations attendues suite aux manifestations des "gilets jaunes" prévues le week-end prochain, aucun report des demi-finales n'est envisagé à cet instant. Les matches sont prévus vendredi, alors qu'une rencontre de l'équipe de France avait dû être reportée la semaine dernière de samedi à dimanche.

Aucun report des demi-finales de l'Euro féminin de handball, prévues vendredi à Paris-Bercy, n'est envisagé pour le moment malgré le contexte sécuritaire en France et le report d'autres rencontres sportives, a déclaré mercredi Alexandre Ferracci, directeur général du comité d'organisation de l'épreuve. "Le déploiement (du dispositif de sécurité) est en cours. Nous avons fait quelques ajustements après les événements d'hier soir (à Strasbourg), mais pas de mesures drastiques", a-t-il expliqué

Le programme de vendredi commence par un match de classement pour les cinquième et sixième places, suivi des demi-finales à 17h30 et 21h00 locales au palais des sports de Bercy. La France jouera en soirée si elle se qualifie mercredi. Le match pour la troisième place et la finale sont prévues dimanche (14h00, 17h30). Toutes les rencontres sont maintenues "selon le calendrier prévu", a déclaré M. Ferracci. "Nous parlons tous les jours avec le ministère de l'Intérieur et sommes à l'écoute des instructions", a-t-il ajouté.

La salle de Paris-Bercy lors du championnat du monde 2017 masculin de handball

La salle de Paris-Bercy lors du championnat du monde 2017 masculin de handballGetty Images

Sécurité renforcée

Le week-end dernier, le match France-Suède comptant pour la phase de poules avait été décalé de samedi à dimanche, en raison d'une manifestation de "gilets jaunes" prévue aux abords du lieu de la compétition à Nantes.

Alors qu'un nouveau week-end de mobilisation est prévu, le plan national de lutte contre le terrorisme Vigipirate a été en parallèle rehaussé à "urgence attentat", soit son niveau maximal, après l'attaque de mardi soir sur le Marché de Noël de Strasbourg qui a fait deux morts, un blessé en état de mort cérébrale et douze autres blessés.

Des rencontres du championnat de France de football ont d'ailleurs été reportées.

0
0