Getty Images

Le Danemark n'a plus son destin en main

Le Danemark n'a plus son destin en main
Par AFP

Le 13/01/2020 à 22:56

EURO 2020 - Battu par la Hongrie, le Danemark, champion du monde en titre, devra battre la Russie dans leur dernier match jeudi et espérer que les Islandais auront d'abord dominé les Hongrois.

Le Danemark, champion olympique et du monde en titre, n'a plus son destin en main à l'Euro de handball après une nouvelle contre-performance, un match nul contre la Hongrie, 24 à 24, lundi à Malmö, en Suède. Battus d'entrée par l'Islande, les Danois doivent maintenant l'emporter sur la Russie dans leur dernier match jeudi, ce qui ne devrait pas poser de problème, et surtout espérer que les Islandais auront d'abord dominé les Hongrois.

Les Islandais sont déjà qualifiés grâce à leur succès de lundi sur les Russes, 34 à 23, mais heureusement pour les Danois ils ont intérêt à s'imposer sur les Magyars pour passer au tour principal avec 2 points au lieu de 0 s'ils perdaient leur dernier match. Bien que considéré comme la meilleure équipe du monde, le Danemark ne fait pas obligatoirement partie des favoris pour l'or à l'Euro car son esprit est forcément déjà tourné vers les Jeux de Tokyo. Mais on n'imaginait pas qu'ils puissent sortir dès le premier tour.

Hansen rate le tir de la victoire

Contre la Hongrie, une nation qui ne fait pas partie des premiers candidats au podium, l'arrière du PSG Mikkel Hansen a vu le tir de la victoire arrêté par le gardien Roland Mikler. Le Danemark avait été mené pendant presque tout le match dans une salle entièrement rouge, Copenhague étant reliée à Malmö par un pont. L'Espagne, l'Allemagne, la Croatie et le Bélarus se sont qualifiés lundi pour le tour principal.

Les Espagnols ont bouclé la première phase sur un sans-faute en remportant un troisième succès sur les Pays-Bas 36 à 25 à Trondheim (Norvège). La sélection ibérique, qui passe avec les deux points de sa victoire sur l'Allemagne et un goal-average de +7, est très bien partie pour se qualifier pour les demi-finales. Les Allemands n'ont maintenu qu'un but d'avance sur la Lettonie 28 à 27 grâce à 2 buts marqués dans le final par l'ancien ailier du PSG Uwe Gensheimer, après avoir mené de 7 longueurs. Dans la même partie du tableau, la Croatie ira aussi jouer le tour principal, à Vienne, avec les deux points de son succès sur le Bélarus. Ce dernier a obtenu son ticket lundi en écrasant le Monténégro 36 à 27, puis les Croates ont battu la Serbie 24 à 21 dans un match sans enjeu.

0
0