Les Bleues ont tout simplement réalisé leur meilleur match de la compétition. Dans un choc pour la première place du groupe 1, l’équipe de France s’est tranquillement imposée contre la Russie (28-33) avec une solidité défensive, comme d’habitude, et une plus grande efficacité offensive. Les Tricolores ont enregistré, ce lundi soir, leur sixième succès en autant de rencontres dans ce Mondial 2021. Mercredi (20h30), les joueuses d’Olivier Krumbholz affronteront la Suède pour le compte des quarts de finale.

Une maîtrise de bout en bout

Championnat du monde
La douche froide
19/12/2021 À 18:01
"Nous avons bien décodé leur jeu". Difficile de contredire Olivier Krumbholz, qui s’est exprimé à l’issue de la rencontre, tant l’équipe de France a largement dominé et battu la Russie (28-33). Si les Russes ont mené de trois buts à la 7e (5-2), les Bleues ont rapidement mis la main sur ce choc pour la première place et ont renversé leurs adversaires, qui ont connu une disette de huit minutes (8e-16e) après un pastis de Laura Glauser et un but de Coralie Lassource (6-7, 14e).
La suite a été totalement maîtrisée. Les Françaises n’ont plus jamais lâché leur avantage au score. Avec une solidité habituelle défensivement et une plus grande fluidité offensive, à l’image de la magnifique passe dans le dos d’Allison Pineau (5/8) pour Pauletta Foppa (5/6), les Bleues ont aisément déroulé jusqu’à la mi-temps et ont compté un bel avantage de cinq buts à la pause (12-17).

Kanor, le retour

Au retour de la pause, les Tricolores ont continué à se faire plaisir et sont reparties sur les mêmes bases qu’en première période. A mi-chemin du second acte, Olivier Krumbholz a demandé à ses joueuses de montrer "encore plus de tranchant", comme s’il voulait absolument écraser les Russes pour faire le plein de confiance avant la phase à élimination directe, alors que son équipe a semblé douter lors de son dernier match contre la Serbie.
Les championnes olympiques ont écouté leur sélectionneur et ont continué leur marche en avant, à l’image de la belle interception à une main de Pauletta Foppa, MVP de la rencontre, suivie du but de Méline Nocandy (46e). Orlane Kanor a ensuite fait ses débuts dans ce Mondial (51e) et a ouvert son compteur quelques secondes plus tard huit mois après sa blessure la privant des JO. Malgré un léger relâchement défensif en fin de rencontre, alors que la différence était déjà faite, les Françaises ont pu compter sur une Cléopatre Darleux spectaculaire (4/16, 25%). Pour la première fois de la compétition, les Tricolores ont encaissé plus de vingt buts mais ont réalisé leur meilleure prestation dans ce championnat du monde espagnol.

La Norvège évitée, place à la Suède

Avec ce succès face aux Russes, la France termine première du groupe 1 avec dix points, trois de plus que leurs adversaires du soir. Cette première place permet aux Bleues d’éviter les Norvégiennes, championnes d’Europe en 2020, année lors de laquelle elles avaient battu les Françaises en finale. Les joueuses d’Olivier Krumbholz affronteront, alors, les Suédoises, quatrièmes à Tokyo, en quart de finale, mercredi.

Coralie Lassource (France) contre la Russie / Championnat du monde 2021

Crédit: Getty Images

Championnat du monde
Des rivales bien connues et l’histoire au bout : finale de rêve pour les Bleues
18/12/2021 À 20:49
Championnat du monde
"On a une petite étoile au-dessus de nous" : Ces Bleues sont insubmersibles
17/12/2021 À 19:29