Les Bleues filent en demi-finale. Au Palau d’Esports de Granollers, après une première période disputée, l’équipe de France est venue à bout des Suédoises, pourtant appliquées, lors du second acte (31-26). Blohm, élue meilleure joueuse de la rencontre, et Hagman n’ont pas suffi pour la Suède face à un collectif français qui gagne en fluidité au fur et à mesure de la compétition. Vendredi, les joueuses d’Olivier Krumbholz affronteront le Danemark, tombeur du Brésil plus tôt dans la journée, pour une place en finale.
Championnat du monde
La douche froide
19/12/2021 À 18:01

Une première période disputée

Déjà confrontées à deux reprises lors des Jeux Olympiques de Tokyo, la France et la Suède commencent à bien se connaître. Le jeu similaire des deux nations a offert une première période irrespirable. Avec deux grosses défenses, des montées de balles rapides et des gardiennes de haut niveau, Françaises et Suédoises se sont livrées à un mano a mano durant une demi-heure rythmée. À tel point que certains ralentis n’ont pas pu tous être diffusés par la réalisation du Palau d’Esports de Granollers.
Si Nathalie Hagman et Alicia Toublanc se sont livrées à un duel à distance, chacune sur son aile, la Suédoise l’a remporté d’un point de vue individuel (8 buts contre 4 à la pause) mais aucune ne l’a gagné sur le plan collectif. Après trente minutes, l’équipe de France et la Suède, grâce notamment à un tir à rebond à la dernière seconde de Carin Strömberg, se sont neutralisées (15-15).

Darleux, une nouvelle fois décisive

En mode diesel. Comme à leur habitude, les Tricolores ont élevé leur niveau de jeu en seconde période. À peine trois minutes après la reprise, Coralie Lassource (4/6), depuis l’aile gauche, a donné l’avantage aux Françaises qui ne l’ont plus jamais lâché. Si la pivot suédoise Linn Blohm, élue meilleure joueuse de ce quart de finale, a été intenable (6/6), Cléopatre Darleux a été irréprochable sur sa ligne (5/22, 1 but).
Les Bleues ont fait preuve, une nouvelle fois, d’un solidité défensive remarquable, en atteste le but de Jamina Roberts, l’unique de la rencontre, survenu à la 52e seulement. L’équipe de France, qui ne cesse de monter en puissance, s’est finalement imposée de cinq buts face à la Suède (31-26).

Place au Danemark

"Maintenant, on a un week-end nordique qui se profile". Si Olivier Krumbholz se projette hâtivement au micro de BeIn Sport puisqu’il s’attend à jouer la Norvège en finale "si tout se passe bien", le sélectionneur français, et ses joueuses évidemment, affronteront d’abord le Danemark, vendredi - l’heure n’est pas encore définie -, en demi-finale. Ces deux pays scandinaves restent d’ailleurs, à l’heure actuelle, les seuls à avoir remporter les Jeux Olympiques et un championnat européen ou mondial la même année (1996 et 2008). Si les Bleues veulent confirmer leur titre olympique tokyoïte et réaliser le doublé à Granollers dimanche, elles devront continuer à monter à puissance et se défaire des Danoises, victorieuses de leurs sept matches dans ce Mondial 2021. Tout comme les Tricolores.

France bat la Suède 31 à 26 (mi-temps: 15-15)

France : Nocandy (3 buts/4 tirs), Toublanc (4/6), Valentini (3/3), Pineau (3/6, dont 3 penalties), Lassource (c.) (4/6), Zaadi (2/4, dont 1 penalty), Darleux (1/2), Sercien Ugolin (3/5), Kanor (1/1), Flippes (4/5), Edwige (0/1), Foppa (3/6), Nze Minko (0/0), Granier (0/1)
Gardiennes: Glauser (0 arrêt/9 tirs), Darleux (5/22)
Suède : Bundsen (0 but/0 tir), Mellegard (0/0), Stromberg (c.) (2/5), Blohm (6/6), Roberts (1/1), Petren (0/1), Ryde (0/0), Dano (2/3), Lagerquist (1/1), Lindqvist (0/1), Hagman (9/12 dont 4 penalties), Hansson (2/2), Carlson (3/8)
Gardiennes: Bundsen (0 arrêt/7 tirs), Ryde (10/33)
Championnat du monde
Des rivales bien connues et l’histoire au bout : finale de rêve pour les Bleues
18/12/2021 À 20:49
Championnat du monde
"On a une petite étoile au-dessus de nous" : Ces Bleues sont insubmersibles
17/12/2021 À 19:29