AFP

Daniel Narcisse : "Je me suis posé beaucoup de questions, mais j'ai pris la bonne décision"

Narcisse : "Je me suis posé beaucoup de questions, mais j'ai pris la bonne décision"
Par AFP

Le 10/04/2018 à 22:05

HANDBALL - A 38 ans, Daniel Narcisse a décidé de prendre sa retraite en fin de saison après une carrière bien remplie et un palmarès long comme le bras (deux titres olympiques et quatre mondiaux avec les Bleus). Une décision sur laquelle est revenue le joueur du PSG en conférence de presse dans des propos rapportés par l'AFP.

Comment s'est déroulée votre réflexion avant de vous décider d'arrêter votre carrière en fin de saison ?

Daniel Narcisse : Je me suis posé beaucoup de questions. Je ne suis pas très bon quand les choses me concernent individuellement. J'ai toujours eu un peu de mal à avancer quand il s'agissait de moi. La bonne décision était de prendre ma retraite à la fin de la saison. C'est toujours compliqué pour moi. J'ai commencé à échanger autour de moi, évidemment avec la famille. Ils sont les premiers à me soutenir et à me suivre tout au long de l'année, depuis un petit moment maintenant.

Comment a réagi votre entourage quand vous leur avez annoncé votre choix ?

D.N. : La famille, c'est ma femme et mes enfants, ma famille à La Réunion. Tout ce monde-là a réagi d'une façon à laquelle je ne m'attendais pas. Ils étaient tous très contents. Les réactions étaient marrantes. Ma petite fille était aux anges, elle me faisait un planning incroyable. 'Tu vas faire ça avec moi, ceci, cela !'. Toutes les émotions se mélangent à ce moment-là quand les proches donnent leur sensations et quand on voit leur réaction.

Votre coéquipier au PSG, Thierry Omeyer, avec qui vous avez beaucoup partagé en club et en équipe de France, va faire une dernière saison 2018/19, avant d'intégrer le staff. Avez-vous eu à l'esprit d'arrêter votre carrière de joueur en même temps ?

D.N. : On ne fait pas du tout le même sport. Thierry est gardien de but. Il fait 50 mètres à tout casser par match (rires). Quoique, avec les nouvelles règles (possibilité de faire rentrer plus facilement un joueur de champ à la place du gardien de but, ndlr), il fait beaucoup plus de sprints. Son sport à lui, de gardien de but, est en train de changer. Ce n'est pas le même poste et Thierry n'a pas eu beaucoup de blessures. Physiquement, on n'est pas pareil. J'ai eu de grosses blessures, avec les ligaments croisés aux deux genoux. On a fait beaucoup de choses ensemble, mais on n'a jamais discuté ensemble autour de notre fin de carrière.

Daniel Narcisse et Thierry Omeyer - France 2017

Daniel Narcisse et Thierry Omeyer - France 2017Getty Images

0
0