EURO 2010 - 1ER TOUR - GROUPE D
FRANCE - REPUBLIQUETCHEQUE: 21-20 (16-10)
On ignore comment se terminera cet Euro 2010 pour l'équipe de France. Mais si le dénouement devait aussi heureux qu'aux Jeux de Pékin ou en Croatie lors du Mondial 2009, le bonheur n'en serait que plus grand tant ce début de tournoi aura été douloureux, laborieux. Après le match nul miraculeux face à la Hongrie (29-29) mardi, les Bleus ont signé leur première victoire face à la République tchèque. Un succès étriqué (21-20), face à une équipe qui avait tout de même battue de 12 buts la veille par l'Espagne.
Euro 2010
Questions pour les champions
20/01/2010 À 00:27
La bonne nouvelle du jour, c'est que la France a d'ores et déjà assuré sa qualification pour le deuxième tour puisqu'elle terminera au pire à la troisième place du groupe D. C'est tout de même le minimum que l'on pouvait attendre de cette équipe, compte tenu de son statut sur la scène internationale. Mais pour aborder cette deuxième phase avec une chance de bien figurer dans la compétition, il faudra battre l'Espagne vendredi. Sur le potentiel de ce groupe, c'est largement faisable. Sur ce qu'il a montré lors de ses deux premières sorties en Autriche, ça l'est beaucoup moins. A l'évidence, la troupe de Claude Onesta apparait friable, et il ne faut pas grand chose pour la faire douter.
17 minutes sans marquer
On a pourtant longtemps cru que ce match face aux Tchèques ne serait qu'une formalité. Après une première période globalement cohérente malgré quelques sautes de tension, les Bleus menaient 16-10 au repos. Personne n'imaginait alors que tout se jouerait dans la dernière minute. D'autant que, trois minutes après la reprise, ils ont même porté leur avance à sept buts (17-10). Dès lors, cette partie aurait dû être pliée. Puis ce fut le trou noir. Contre la Hongrie, la défense avait pris l'eau. Cette fois, c'est l'attaque qui est sortie du match. Pendant 17 minutes, soit plus d'un quart de la rencontre, les Tricolores n'ont pas inscrit le moindre but. Une disette tout bonnement invraisemblable, qui a permis aux Tchèques de grignoter leur retard, jusqu'à revenir à la hauteur de leur prestigieux adversaire (17-17, 48e).
Faute d'avoir su tuer ce match, les Bleus ont dû passer par un final pour le moins crispant. Heureusement, la défense a tenu le choc, à commencer par Thierry Omeyer. A la rue face à la Hongrie, le gardien de but de Kiel s'est montré exceptionnel mercredi. C'est lui qui a tenu son équipe dans le match. Quatre fois, les Tchèques ont eu l'occasion de prendre la tête à 17-17. Quatre fois, ils ont buté sur Omeyer. Et c'est encore lui qui a réussi l'arrêt décisif à quelques secondes de la fin, pour éviter aux Bleus de concéder un deuxième match nul en deux jours. Après de telles sueurs froides, la bande à Nikola Karabatic va pouvoir souffler pendant 48 heures avant de défier l'Espagne. A l'évidence, il faudra montrer tout autre chose pour envisager la victoire.
MARQUEURS
France: Fernandez (2), Dinart (0), G. Gille (0), B. Gille (1), Narcisse (4), Joli (1), Karabatic (2), Junillon (0), Abalo (4), Sorhaindo (1), Guigou (2 dont 1 pen), Bosquet (3), Ostertag (1)
République tchèque: Nocar (1), Vitek (0), Mickal (2), Zdrahala (3), Vrany (0), Kubes (0), Piskac (0), Jicha (6), Filip (5), Sobol (0), Mraz (0), Hynek (0), Sklenak (3)
Euro 2010
France : Spincer écartée
30/11/2010 À 22:34
Euro 2010
Dix-neuf Bleues retenues
16/11/2010 À 15:08