Par Mickaël Georgeault
Il y a des jours comme ça où tout vous réussit. C’est un peu ce qui s’est passé pour le HBC Nantes ce dimanche en début de soirée, dans la salle du RK Zagreb. Dans ce match en retard de la neuvième journée de Ligue des champions, face au dernier de la poule (9 défaites en 9 matchs), les hommes d’Alberto Entrerrios ont mis d’entrée de jeu tous les ingrédients nécessaires pour prendre le dessus sur une équipe privée de son demi-centre Aleks Vlah et pour une longue durée du chef de sa défense, Marin Sipic.

Un Dumoulin en feu et une victoire facile : le résumé du succès nantais

Ligue des champions
La chaude ambiance n'y a rien fait : le PSG a surclassé Porto
25/11/2021 À 22:12
D’abord, une grosse défense, pilotée par Dragan Pechmalbec dans le premier quart d’heure, et un bon gardien. Cyril Dumoulin a commencé le match tambour battant avec un penalty repoussé (5′) et quelques face à face remportés. Il a été l'atout majeur du H en première période avec pas moins de neuf arrêts (13 au total). Enfin, il faut ensuite un jeu propre (une seule perte de balle en première période), efficace en contre, et des tireurs en réussite. Ce qui a été le cas, malgré les rotations, alors que les gardiens de Zagreb ont été particulièrement en échec en première période (1/15 pour Matej Asanin en 22 minutes de jeu). Les rotations et le jeu varié des Nantais a bien réparti la marque, avec tout de même Baptiste Damatrin meilleur buteur du match avec six buts.

Nantes a montré de la solidité

Tous ces ingrédients ont donc permis au H de prendre très vite les devants. Après deux buts marqués dans la cage vide (suite aux deuxièmes 2 minutes pris très tôt par le pivot de Zagreb Nikola Grahovac), Dragan Pechmalbec, d’une délicieuse roucoulette, a donné cinq buts d’avance aux Nantais (3-8, 11′). Zagreb a un temps stabilisé son retard à six longueurs, avant que Nantes accélère à nouveau dans les dix dernières minutes de la première période. Kiril Lazarov a réussi son entrée en matière avec deux jolis buts (6-15, 23'). Dans les six dernières minutes avant la pause, Zagreb ne parvenait plus à marquer, et Nantes a encore creusé l’écart, notamment grâce à Thibaud Briet, auteur du vingtième but nantais. A la pause, le match semblait déjà plié (8-20, 30').
Plié, le match l'a été davantage lorsque Zagreb a raté son entame de deuxième période (8-23, 34'). Le coach croate Vlado Sola a été obligé de placer directement un temps-mort pour tenter de réveiller ses ouailles, hors du coup. Cela a semblé marcher : en plus des arrêts de Todor Jandric, Zagreb a retrouvé de la fluidité en attaque et a mis davantage en difficulté la défense nantaise. Pas au point, toutefois, d’ébranler la solidité de l’édifice ligérien.
Les hommes d’Alberto Entrerrios ont géré leur avance en deuxième période, et gardé un matelas confortable, toujours en s’appuyant sur une grosse défense. Dragan Pechmalbec puis Baptiste Damatrin ont ainsi marqué en contre pour remettre Nantes au-dessus de la barre des dix buts d’avance (17-28, 48'). Sans trembler donc, Nantes s'offre un large succès en Croatie (24-34), et conclut ainsi une très belle semaine européenne, après le succès acquis contre Aalborg mercredi. Le H revient à deux points de la première moitié de tableau de sa poule, tout en comptant encore un match de retard, encore contre Zagreb. Celui-ci aura lieu le 23 février, cette fois en Loire-Atlantique.
https://i.eurosport.com/2021/02/03/2984322.jpg
Ligue des champions
Metz s'impose largement face aux Suédoises Sävehof : le résumé du match
21/11/2021 À 21:29
Ligue des champions
Malgré une excellente Helene Fauske, les Brestoises coincent à Podgorica : les temps forts en vidéo
20/11/2021 À 21:27