Panoramic

Hockey sur glace : Les Rapaces de Gap remportent la Ligue Magnus face à Epinal

37 ans après son dernier sacre, Gap remporte la Ligue Magnus
Par AFP

Le 05/04/2015 à 18:13Mis à jour Le 05/04/2015 à 18:18

Les Rapaces de Gap ont glané dimanche le titre de champion de France de hockey pour la première fois depuis 37 ans. Menés 3-1 dans la série par le GamYo d’Epinal, les Gapençais ont remporté les trois derniers matches de la finale, dont la manche décisive dimanche sur le score de 5-3.

Gap a réalisé l'exploit. Menés 3-1 dans la série par les GamYo d'Epinal, les Rapaces ont remporté les trois derniers matches de la finale, dont le septième dimanche (5-3), pour s'adjuger le titre de champion de France. Le club des Hautes-Alpes glane son troisième sacre après ceux de 1977 et 1978.

Que ce fut long pour les supporteurs gapençais ! Trente-sept ans et une finale à rallonge face à de valeureux Spinaliens, huitièmes de la saison régulière et surprise des play-offs. Mais les Rapaces, troisièmes de la saison, ont tout de même eu le dernier mot, portés par leurs vedettes, le Slovène Bostjan Golicic et le Tchèque Radim Valchar, tous deux auteurs de 10 buts en play-offs. Les deux hommes ont fait oublier la suspension pour dopage d'une des révélations de la saison, l'Américain Matt Carter, juste avant la phase finale.

Deux titres consécutifs avec deux clubs différents pour Luciano Basile

Dimanche, Golicic a ouvert le score devant les 3.000 spectateurs de l'Alp'Arena, puis Brett Bartman a accentué l'avance de Gap (19:53). Épinal est revenu grâce à l'international Maxime Moisand, mais Sébastien Rohat, a redonné de l'altitude aux Rapaces grâce à un tir décroisé en fin de deuxième période (17:38). Dans le dernier tiers-temps, les hommes de Philippe Bozon se sont offert un sursis sur une échappée conclue en beauté par Peter Valier (3-2, 4:58), mais Karl Richter a conclu la marque pour sceller la victoire de Gap.

Capitaine des Rapaces, Teddy Trabichet, sacré meilleur joueur des finales, a pu lever la Coupe Magnus dans une Alp'Arena en fusion. "Ça n'a pas été notre meilleur match, mais on a été hyper réaliste, à l'image de notre saison. Je ne sais pas comment on l'a fait, mais on l'a fait", a réagi un Luciano Basile en larmes au micro de L'Equipe 21. Il est devenu le premier entraîneur à conserver son titre... avec deux clubs différents.

0
0