Le championnat américain de monoplaces IndyCar a reporté d'un an l'arrivée des moteurs hybrides, désormais attendus pour 2024, du fait des problèmes d'approvisionnement, a-t-il annoncé jeudi.

Le Covid-19 et la guerre en Ukraine en cause

L'IndyCar, qui entendait introduire de nouveaux moteurs V6 2,4 litres biturbo équipés de la technologie hybride en 2023, a décidé de ce report "en raison des défis actuels de la chaîne d'approvisionnement mondiale avec certains composants du système hybride", est-il expliqué dans un communiqué.
Indycar
McLaughlin et Power brillants, sale journée pour Pagenaud et Grosjean
HIER À 19:31
L'IndyCar continuera à utiliser l'actuel moteur V-6 2,2 litres biturbo la saison prochaine
Par conséquent, "en consultation avec les partenaires moteurs Chevrolet et Honda", l'IndyCar "continuera à utiliser l'actuel moteur V-6 2,2 litres biturbo" la saison prochaine. Le premier essai sur piste du nouveau V-6 doit avoir lieu fin mars sur le circuit de Sebring, en Floride.
La pandémie de Covid-19 a bouleversé les chaînes d'approvisionnement mondiales, conduisant à des goulets d'étranglement sur les marchés des composants électroniques et notamment des semi-conducteurs, mais aussi du bois, des plastiques ou encore de l'acier, ce qui plombe de nombreux secteurs.
A cela s'ajoute désormais l'invasion de l'Ukraine par la Russie débutée la semaine dernière, qui perturbe davantage les relations maritimes et aériennes, affectant des chaînes logistiques dans le monde.
Indycar
Victoire d'Ericsson, crash de Grosjean aux 500 Miles d'Indianapolis
29/05/2022 À 21:38
Indianapolis 500
Grosjean s'attaque aux 500 Miles : "C'est beaucoup plus compliqué que je ne le pensais"
28/05/2022 À 08:13