Vous avez décroché votre première pole position et votre premier podium (2e) lors de votre troisième course en IndyCar le week-end dernier. C'est mieux que vous ne l'espériez ?
Romain Grosjean : Je ne pensais pas qu'on serait si vite dans le coup. Je retrouve bien évidemment le goût de se battre aux avant-postes, de pouvoir aller chercher des pole positions, des victoires et tout. C'est quelque chose que je n'avais pas depuis longtemps, donc c'est top. Et je m'éclate vraiment aux Etats-Unis: les courses, l'atmosphère, c'est vraiment ce que j'aime. L'ambiance entre les pilotes aussi. C'est très différent de l'Europe. Quand c'est la course, c'est chacun pour soi, mais en dehors il y a un grand respect et une super ambiance: on dîne ensemble, on rigole ensemble. Franchement, ça fait du bien.
Indycar
Newgarden s'impose à Mid-Ohio, Grosjean 7e
05/07/2021 À 08:49
Après des années frustrantes en F1, vous pensiez encore être capable de vous battre devant ?
R.G : Dans chaque décision, il y a un côté risqué, mais je savais que j'étais capable de gagner des courses dans toutes les catégories avant (la F1, ndlr), donc pourquoi pas en IndyCar.
Ces beaux débuts changent vos objectifs pour la suite ?
R.G : Quand on me demandait ce qui serait une saison réussie, j'avais dit que faire quelques podiums serait très bien. La pole et mener la course comme ça, ça a été top (...) Si on continue de bien apprendre comme ça, ça devrait être cool et ouvrir des opportunités pour la suite aussi. Et pourquoi pas passer un peu plus de temps aux États Unis que ce qui était prévu ? (...) Pour le moment, j'adore mon expérience là-bas, donc c'est sûr que je me dis pourquoi pas essayer d'y rester. Mais on n'en est encore qu'à la troisième course de la saison, on va attendre de voir comment les choses évoluent, s'il y a des super offres pour le futur et on verra.

Accident de Grosjean : Ce qui a fonctionné et ce qui peut être amélioré pour la sécurité

Vous allez aussi essayer une Mercedes F1 le 29 juin pour rester sur un meilleur souvenir que votre accident au GP de Bahreïn l'an dernier. Comment appréhendez-vous cette journée ?
R.G : Très égoïstement, c'est une journée que je prends pour moi. Tu n'as pas souvent la chance de pouvoir rouler dans une F1 pour ton plaisir ! (...) C'est une F1 championne du monde, une équipe qui est sept fois championne du monde et qui fait les choses très bien. Ils m'ont ouvert toutes les portes quand j'ai été là-bas (pour mouler son baquet, ndlr). C'était assez fou. Ca va être une belle journée et je m'en réjouis.
En revanche, vous ne pourrez pas faire les tours de démonstration prévus au GP de France, qui a été avancé d'une semaine. Vous en êtes déçu ?
R.G : Un peu, mais j'ai une course en IndyCar à ce moment-là, donc le choix est facile: c'est la course qui a le dessus. Les premières dates du GP fonctionnaient bien, puis malheureusement ça a été changé. C'est comme ça. Il faut faire avec.
Indycar
Image incroyable : quand Grosjean tente d'éteindre lui-même l'incendie de sa voiture
13/06/2021 À 20:47
Indycar
O'Ward remporte la 2e course du GP de Detroit
13/06/2021 À 19:37