Fabio Quartararo (MB Conveyors – Speed Up) est passé de l'extase à la déception. Vainqueur du Grand Prix du Japon, le Français a finalement été déclassé par la commission de course. La raison ? Le contrôle technique de sa machine a révélé une pression du pneu arrière inférieure à la limite autorisée par le règlement.

La victoire est donc revenue à Francesco Bagnaia (Sky Racing Team VR46), qui n'avait pas réussi à trouver l'ouverture sur le Français après avoir été dans sa roue durant 19 tours. Au championnat, l'Italien accentue donc un peu plus son avance sur Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo), finalement troisième. Les deux hommes sont désormais séparés de 37 points.