Getty Images

Grand Prix d'Espagne : Marquez (Honda HRC) s'impose devant Zarco (Yamaha Tech3)

Marquez impérial, Zarco opportuniste

Le 06/05/2018 à 14:46Mis à jour Le 06/05/2018 à 19:03

GRAND PRIX D'ESPAGNE - Marc Marquez est le nouveau leader du championnat du monde. L'Espagnol s'est imposé, dimanche, sur le circuit de Jerez devant Johann Zarco, qui a profité de l'accident spectaculaire impliquant Pedrosa, Lorenzo et Dovizioso. Andrea Iannone complète le podium.

Le virage 13 de Jerez de la Frontera avait sa portion de célébrité pour y avoir soldé quelques joutes dans la polémique entre grands du Grand Prix d'Espagne. Le n°6 est entré dimanche de plain-pied dans la légende du circuit andalou, théâtre de la passion ultime pour la moto, en envoyant valdinguer en même temps Jorge Lorenzo, Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Dani Pedrosa (Honda HRC) au 18e des 25 tours.

Rescapé d'une glissade à 220 km/h sur les cailloux projetés au virage n°11 par Thomas Luthi (Honda VDS) lors sa chute, Marc Marquez (Honda HRC) venait de prendre le large et la deuxième place était l'objet d'une âpre lutte lorsque les deux Espagnols et l'Italien ont offert la séquence choc de la 4e manche du Mondial - peut-être de la saison - en chutant ensemble, sans rémission.

Marquez n°1 mondial, Zarco n°2

Depuis un moment, "Dovi" cherchait à surprendre un Lorenzo de plus en plus en difficulté pneumatique. L'Italien entré trop fort dans le n°6, le triple champion du monde a repiqué sèchement à l'intérieur pour reprendre sa deuxième place… Où se trouvait déjà un Dani Pedrosa percuté de plein fouet. Stoppé à droite par la Honda, Lorenzo allait rebondir à gauche dans son coéquipier et l'accompagner dans sa violente chute. Pendant que Pedrosa, catapulté en highside, reprenait durement contact avec le sol. A qui la faute ? Personne. Lorenzo ne pouvait voir Pedrosa en train de s'infiltrer.

Ces trois cadors au tapis, Johann Zarco (Yamaha Tech3) pouvait finir deuxième en gestionnaire de ses gommes, enjeu crucial de cette épreuve courue dans la chaleur. Finalement, le vrai suspense se situait derrière, où Andrea Iannone (Team Suzuki) montait une deuxième fois de suite sur le podium, une première pour lui en élite.

Sur de son fait, Marc Marquez pouvait chauffer la foule bien avant de franchir sa 37e ligne d'arrivée en vainqueur, et s'emparer de la première place du championnat du monde avec 70 points, soit 12 de plus que son premier poursuivant, Johann Zarco.

0
0