Cela devient une excellente habitude. Dernier poleman de la saison 2019, Fabio Quartararo est devenu le premier de la saison 2020, samedi à Jerez. A seulement 21 ans, le pilote français a dominé une séance de qualification pour la septième fois de sa carrière en MotoGP. Mais il court toujours derrière sa première victoire dans la catégorie reine. La pole n’est qu’une étape, et son flegme à l’issue de ce tour de force en témoigne.

"Je ne pensais pas que ça allait passer, je me suis vraiment mis à la limite dans le dernier tour (…) Je suis vraiment content du boulot fait par le team. On peut dire que cette pole, on est allé la chercher", a calmement commenté la révélation de l’année passée, avec déjà la course de dimanche en tête. "On doit travailler encore un petit peu sur le rythme, parce que Marc [Marquez, 3e] est plus vite", a ainsi estimé au micro de Canal Plus celui qui a réalisé le record de la piste, plus tôt dans la journée lors des essais libres.

Grand Prix d'Espagne
Quartararo premier poleman de la saison, Marquez 3e
18/07/2020 À 12:57

La quête des bons réglages

Si Quartataro n'a plus de problème avec la séance de qualification, gagner une course est une autre paire de manches. Dimanche, il devra réussir son départ et contenir deux clients : Maverick Viñales (Yamaha) et l'ogre Marc Marquez (Honda). Battre Marquez en étant à la lutte pour la victoire : voilà une problématique qu'il n'a jamais réussi à résoudre.

Comment y parvenir ? "Nous n'avons pas encore défini notre stratégie et nous devrons confirmer demain matin (dimanche) pendant la séance d'échauffement certaines choses que j'ai trouvées ce matin (samedi), répond un Quartararo évasif, qui débute en trombe cette saison dont l'entame a été retardée par la crise sanitaire. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas piloté la moto et c'est la première course alors nous devons nous adapter et trouver les bons réglages."

Fabio Quartararo, lors des essais libres à Jerez, samedi

Crédit: Getty Images

Marquez : "Cela explique aussi la pole de Fabio…"

Moins rapide, mais évidemment tourné vers la course, Marquez s’est dit satisfait de sa séance de qualification, interrogé à chaud par Canal Plus : "Je suis heureux, mon objectif était la première ligne, notamment parce que les pneus conviennent particulièrement aux Yamaha." Et le sextuple champion du monde a ajouté : "Cela explique aussi la pole de Fabio [Quartararo]. Demain, cela va être une longue course, avec 25 tours, il va faire chaud, les conditions vont être difficiles…"

Fabio Quartararo est prévenu. Mais le prodige français l’était avant cette déclaration du patron. "El Diablo" est monté sept fois sur le podium en MotoGP, le tout dès sa première saison. Il a terminé cinq fois à la deuxième place, deux fois à la troisième… et toujours un rang derrière Marc Marquez.

La promotion avant la victoire

Plus jeune poleman de l’histoire de la discipline depuis la pole obtenu l’an passé à Jerez (déjà), Quartararo sera promu au sein de Yamaha la saison prochaine. D’ici-là, il pilote toujours pour son écurie satellite, Petronas Yamaha SRT, mais bénéficie d’une moto d’usine de la firme japonaise. Assuré de monter en grade sans même compter le moindre succès, le 5e du championnat 2019 ne fait pas d’y remédier dès 2020 une obsession.

"Je n’ai jamais travaillé aussi dur de ma vie (…) Je vais essayer de toutes mes forces, mais cela n’impliquerait rien que j’arrive (au sein de Yamaha) sans avoir gagné", a-t-il ainsi déclaré il y a un mois, dans des propos rapportés par Autosport. Jusqu'à présent pour Quartararo, le travail a toujours payé.

Fabio Quartararo lors du Grand Prix d'Espagne 2020 à Jerez

Crédit: Getty Images

Saison 2021
Remplacer le petit frère de Marquez par son meilleur ennemi : pourquoi Honda joue avec le feu
13/07/2020 À 08:53
Grand Prix de Styrie
Viñales après s'être jeté de sa moto à 230km/h : "Que vouliez-vous que je fasse d'autre ?"
23/08/2020 À 15:47