Getty Images

Marquez le patron, Zarco la désillusion

Marquez le patron, Zarco la désillusion

Le 20/05/2018 à 14:44Mis à jour Le 20/05/2018 à 15:49

GRAND PRIX DE FRANCE - Parfait gestionnaire, Marc Marquez (Honda) s'est imposé dimanche sur le circuit Bugatti du Mans. L'Espagnol a devancé la Ducati de Danilo Petrucci et la Yamaha de Valentino Rossi. Johann Zarco a abandonné au 8e tour. Marquez s'envole au championnat du monde après ce nouveau succès.

Le public du Mans a vécu deux Grands Prix de France, dimanche sur le circuit Bugatti du Mans. Celui qui a duré jusqu'au huitième tour, marqué par la chute de son idole, Johann Zarco (Yamaha Tech3). Et celui qui a suivi, dominé par l'implacable Marc Marquez (Honda HRC), auteur d'un dépassement osé sur Jorge Lorenzo (Ducati Team) au dixième passage pour s'envoler définitivement vers la victoire dans cette 5e manche du Mondial.

Soumis à une intense pression depuis son arrivée dans la Sarthe en milieu de semaine, le pilote d'Hervé Poncharal n'aura donc pas réussi son pari de devenir le premier Français vainqueur à domicile depuis Pierre Monneret en 1954. De sa pole position, il a même manqué son décollage au coup d'envoi. Enfermé, il s'est refait sur un freinage très agressif aux dépens de Marc Marquez (Honda HRC), pendant que Jorge Lorenzo (Ducati Team) prenait les commandes. Mais par la suite, on l'a senti sur la brèche, à la limite de pouvoir suivre le train d'enfer des meneurs. Une entrée trop large au virage 8, au tour 8, aura fini de saper ses illusions.

Podium de Rossi

Le plus fort pour la troisième fois de suite après Austin et Jerez de la Frontera, Marc Marquez a aussi remporté une victoire technique. Le seul en "medium" à l'avant et en "dur" à l'arrière, alors que la plupart de ses rivaux avaient opté pour un "tendre" ou un "medium" à l'avant et un "tendre" à l'arrière, l'Espagnol avait accepté de subir pour finir plus fort. Au prix par exemple d'un nouveau sauvetage au virage n°2, en perte d'adhérence à l'avant.

Jorge Lorenzo tombé au classement (il a terrmine sixième) à cause d'une nouvelle perte de grip, Andrea Dovizioso (Ducati Team) tombé tout court dès le 6e des 27 passages, Danilo Petrucci (Ducati Pramac) a repris le flambeau de premier poursuivant, avec une facilité qui a découragé Valentino Rossi (Yamaha Factory), d'en faire trop pour le reprendre.

Le vainqueur de 2017, Maverick Viñales (Yamaha Factory), en route vers une pénible septième place, il y a de gros points à prendre. Jack Miller (Ducati Pramac) ne s'est pas privé en terminant quatrième, devant Dani Pedrosa (Honda HRC).

0
0