Si Andrea Dovizioso (Ducati Team) a rêvé du Grand Prix de Malaisie la nuit dernière, il s'est probablement déroulé comme dans la réalité, ce dimanche. L'Italien, vainqueur à Sepang, a entretenu le suspense, ou, au moins, retardé l'échéance, puisque Marc Marquez (Honda HRC) n'est pas monté sur la boîte et n'a donc pas été sacré. Auteur du holeshot et leader huit tours durant, Johann Zarco (Yamaha Tech3) a décroché le deuxième podium de sa carrière en MotoGP. Problème, le Français est encore sous le menace de Jorge Lorenzo (Ducati Team) au championnat, le Majorquin ayant assuré le doublé pour le constructeur italien. La dernière manche, à Valence, ne manquera pas d'enjeux !
Pour Ducati, le plan s'est déroulé sans encombre. Ou presque. La firme de Bologne s'est probablement inquiétée, tout de même, lorsque Marquez a réussi un départ époustouflant pour se retrouver immédiatement aux avant-postes. Elle a peut-être frémi, ensuite, lorsque Zarco a imprimé un rythme d'enfer en tête de la course. Mais elle a certainement été rassurée, enfin, lorsque Dovizioso a aligné les tours de qualification pour s'offrir son rival à la régulière. Lorenzo a fait le boulot. Et les deux hommes ont fini par engloutir le Français au huitième tour.
Grand Prix de Valence
Morbidelli prend la main, Quartararo en Q1 !
14/11/2020 À 11:48
Au contraire des cadors, Zarco avait opté pour une gomme "extra-tendre" à l'arrière. Et une soudaine perte de rythme du double champion du monde Moto2 a probablement donné quelques sueurs froides à l'équipe de Borgo Panigale. Heureusement pour elle, le Cannois n'a pas tremblé, même sous la menace de Marquez. Le champion du monde en titre, lui, a failli tout perdre après une légère perte de l'avant. Alerté, il a immédiatement lâché prise.
Pour les Rouges, il ne restait plus qu'une anomalie à régler. Faire en sorte que ses deux pilotes échangent leurs positions sans que le dépassement ne crée de débat. Sur le panneau, Ducati a ordonné à Lorenzo d'opter pour le "mapping 8". Un message caché ? Probablement. Mais qu'importe. Quelques tours plus tard, le Majorquin a failli chuter au virage n°15 et Dovizioso a pu tranquillement s'emparer des commandes. La frayeur a fait les affaires de tout le monde.
Grand Prix de Valence
Quartararo dégringole, Miller domine, Mir chute
13/11/2020 À 16:12
Grand Prix de Valence
Quartararo en difficulté, Nakagami devant
13/11/2020 À 11:52