Début de scenario percutant, final à suspense jusque : la douzième course de la saison de Moto3 a tenu en haleine tout Misano, dimanche. Le Grand Prix de Saint-Marin restera dans les mémoires pour le carambolage à cinq intervenu au 2e des 23 tours, et le vainqueur italien Lorenzo dalla Porta (Honda Leopard) qui en a émergé, dans le dernier virage. Et ses conséquences au classement du championnat du monde, avec un nouveau leader.
Avant cette manche du Mondial, l'Espagnol Aron Canet (Honda EG 0,0) était un candidat au titre. Il l'est un peu moins, désormais à 40 points du numéro 1 mondial, après son élimination dans la réaction en chaîne provoquée par la glissade et le highside sur la reprise d'angle de son compatriote Jaume Masia (KTM Bester), qui a également jeté à terre le Japonais Ayumi Sasaki (Honda Sprinta) et les Italiens Enea Bastianini (Honda Leopard) et Nicolo Bulega (KTM VR46).
Après ce coup de théâtre, et pendant que qu'Aron Canet et Ayumi Sasaki étaient au centre médical pour un check, Marco Bezzecchi (KTM Pruestel), Fabio Di Giannantonio (Honda Leopard), Gabriele Rodrigo (KTM RBA), Lorenzo dalla Porta (Honda Leopard) et le poleman Jorge Martin (Honda Gresini) se sont disputé la victoire.

Di Giannantonio a joué son va-tout

Alors qu'il était en position d'assurer sa place de leader du championnat du monde, Marco Bezzecchi est parti à la faute à deux tours de l'arrivée, laissant l'opportunité à Jorge Martin - percuté mais rescapé - de lui reprendre son bien. Si le Madrilène n'a pas laissé passer, les nombreux déboires qu'il a vécus cette saison l'ont peut-être incité à la prudence.
Toujours est-il que c'est Fabio Di Giannantonio qui a porté une attaque de la dernière chance sur le patron de la course, Dalla Porta, pour ouvrir la porte à ses rivaux dans sa dérive. Bien ressorti, Dalla Porta a parfaitement accéléré jusqu'à la ligne, Jorge Martin en profitant aussi pour récupérer sa deuxième place, à 0"058.
Fabio Di Giannantonio troisième à 0"122, l'Argentin Gabriele Rodrigo a fini quatrième à 0"822 et le Tchéque Jakub Kornfeil (KTM Pruestel) les a suivis, détaché à 6"553.
C'est ainsi qu'au championnat du monde, Martin a repris les commandes pour 12 points devant Bezzecchi, Di Giannantonio complétant le podium à 29 longueurs. Quant au vainqueur du jour, Dalla Porta, il a fait un bon au 8e rang.