Il n'y arrive plus. Johann Zarco (Ducati-Pramac), 4e du classement général, a terminé 12e du Grand Prix de Saint-Marin ce dimanche. "C'était une course très difficile. J'espérais pouvoir rester avec les meilleurs, mais dès le début ça a été compliqué, a-t-il déploré. Les pneus glissaient et j'ai perdu des positions très vite. C'est un moment difficile à passer, pour espérer des jours meilleurs. Bientôt j'espère. Je suis déçu."
"Pourtant ce week-end il y a eu de bonnes choses, mais ça ne s'est pas concrétisé en course", a regretté Zarco, auteur d'une cinquième meilleur temps de la qualification sur le circuit de Misano. Il vient de boucler sa quatrième course de rang hors du "Top 10".
Grand Prix de Saint-Marin
Quartararo, battu mais fier de lui : "Je pense que c'est ma meilleure course"
19/09/2021 À 15:51

Johann Zarco satisfait, une image qui se fait rare depuis quelques semaines

Crédit: Getty Images

Il se fera opérer mercredi

Qu'est-ce qui cloche ? "Physiquement, c'est difficile, avance-t-il. mais je suis allé au bout. J'ai eu mal au bras, ça a commencé à dix tours de l'arrivée. Peut-être que ce bras me gêne plus que ce que je pense donc il y aura du nouveau dès la semaine prochaine (il va se faire opérer d'un syndrome des loges, problème musculaire à l'avant-bras droit, mercredi, ndlr)."
Johann Zarco, auteur d'un excellent début de saison, a du mal à croire en une belle fin d'exercice : "Après, Austin (prochain GP le 3 octobre) est un grand circuit où la Ducati peut avoir un avantage moteur. Mais il y a beaucoup de changements d'angle donc ce n'est jamais facile. On verra si le bras fait une grosse différence." Il l'avoue, en guise de conclusion : "La mauvaise période est plus longue que ce que j'imaginais donc ce n'est pas facile, ce n'est pas marrant à vivre".
Avec AFP
Grand Prix de Saint-Marin
Une fin de course à couper le souffle et Bagnaia résiste à Quartararo
19/09/2021 À 12:45
Grand Prix des Amériques
Quartararo : "Un très, très grand pas vers le titre mais il ne faut pas s'exciter"
04/10/2021 À 07:08