Motocyclisme

2012, l’année où Honda aurait dû former la "Dream Team" Marquez - Stoner

Partager avec
Copier
Partager cet article

Marc Marquez et Casey Stoner au Grand Prix des Pays-Bas, le 29 juin 2012

Crédits Getty Images

ParJulien Pereira
01/04/2020 à 07:36 | Mis à jour 01/04/2020 à 16:36
@Jap_Pereira

MOTOGP – Dans une interview accordée à Moto.it, l’ancien dirigeant de Honda, Livio Suppo, a raconté comment le constructeur japonais est passé à côté d’une « Dream Team », composée de Casey Stoner et Marc Marquez.

Le terme a resurgi dans le paddock il y a près de deux ans. Le 6 juin 2018, Honda officialisait l’arrivée de Jorge Lorenzo, pour les deux années suivantes, aux côtés de Marc Marquez. Le HRC venait de constituer la "Dream Team".

Sur le papier, l’expression n’était même pas galvaudée. Après tout, la firme nippone venait de réunir sept des huit derniers titres MotoGP. Sportivement, le choix des mots était un peu plus discutable : Lorenzo sortait d’une saison blanche sur Ducati et n’y avait décroché qu’un seul succès, trois jours plus tôt.

Saison 2020

Du rêve Marquez à un possible duo Zarco-Miller : comment Ducati s'est mise dans le flou

21/05/2020 À 18:35

Marc Marquez et Jorge Lorenzo, réunis au sein de l'équipe Honda

Crédits Getty Images

Finalement, sa collaboration avec Honda a été un échec encore plus marquant, à tel point qu’elle a poussé le triple champion du monde à se retirer de la compétition de manière précoce. Ce n’était pas la première fois que l’équipe la plus prestigieuse du plateau tentait de constituer une "Dream Team".

Marquez n’aurait dû faire qu’une saison en Moto2

En 2011, alors que son pilote Casey Stoner écrase le championnat et s’apprête à coiffer une seconde couronne mondiale, Honda met la main sur Marc Marquez, sacré en 125cc et candidat au titre dès son premier exercice en Moto2.

Emilio Alzamora, le manager de l’Espagnol, veut que son poulain accède le plus vite possible à l’élite. Qu’il soit titré en catégorie intermédiaire ou non. "Nous avions à l’idée de former une équipe composée de Stoner et Marquez", a admis Livio Suppo, ancien directeur de l’équipe Honda, lors d’une interview accordée à Moto.it.

Mais au Grand Prix de Malaisie, Marquez chute violemment lors des essais. Touché à l’œil puis opéré après avoir eu des problèmes de vue durant plusieurs semaines, sa carrière est remise en question. "Sa blessure a changé les plans de son manager", souligne Suppo. Honda ne prend pas le risque, et patiente.

La chute de Marquez, le mal-être de Stoner

Marquez se lance dans une seconde saison en Moto2, pour s’offrir le titre. Avant de rejoindre le meilleur pilote du monde, Casey Stoner. C’est en tout cas ce que planifie Honda.

Casey Stoner (Honda HRC) au Grand Prix de Valence 2012

Crédits AFP

Mais en 2012, et alors qu’il est en tête du championnat du monde, Stoner annonce qu’il s’apprête à prendre sa retraite en fin de saison : "Il y a plusieurs choses dans cet environnement et cette vie qui ne sont pas compatibles avec moi." Shuhei Nakamoto, vice-président du HRC, a pourtant tout fait pour le convaincre.

"Nakamoto lui a fait une offre que nous estimions irréfutable, renchérit Suppo. C’était vraiment beaucoup d’argent. Mais Stoner a dit non. Il a gâché les plans d’Honda. Mais il était arrivé au bout." Marquez débarquera la saison suivante. Il fera oublier Stoner. Et le fantasme de la "Dream Team".

Motocyclisme

Les frères Marquez se sont enfin remis en selle

21/05/2020 À 15:08
Motocyclisme

"J'ai deux options" : Rossi n'ira pas chez Yamaha-SRT juste pour une tournée d'adieu

20/05/2020 À 17:19
Dans le même sujet
Motocyclisme
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Saison 2020

Du rêve Marquez à un possible duo Zarco-Miller : comment Ducati s'est mise dans le flou

21/05/2020 À 18:35

Vidéos récentes

24 Heures du Mans

Moteur explosé, pilote à terre et moto en flammes : l'accident qui a provoqué l'entrée du safety car

00:01:40

Les plus lus

Tennis

Lucas Pouille : "Le plus relou à jouer ? Pour moi, c'est Djokovic !"

IL Y A 16 HEURES
Voir plus