Le couperet est tombé pour Andrea Iannone. Le pilote italien a été condamné mardi à 4 ans de suspension par le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour dopage. Iannone, 30 ans, qui court pour Aprilia, avait été suspendu le 31 mars dernier à la suite d'un contrôle positif au propionate de drostanolone effectué à l'issue du Grand Prix de Malaisie à Sepang le 3 novembre 2019.

Motocyclisme
Troisième opération, six mois d'absence : Marquez tranchera d'ici au 1er décembre
25/11/2020 À 12:23

Iannone avait également été disqualifié des deux dernières courses de la saison 2019, en Malaisie et à Valence (Espagne) le 17 novembre, qu'il n'avait de toute façon pas terminées. Dans sa décision, le TAS précise que la période de suspension de l'Italien débute au 17 décembre 2019. Pour sa défense, Iannone avait expliqué que "la source de sa contamination provenait de la viande qu'il avait ingérée avant le Grand Prix de Sepang et qu'il aurait dû être totalement acquitté et que la décision de le suspendre devrait être annulée", développe la juridiction basée en Suisse.

"Intentionnel"

"Le jury a estimé que Andrea Iannone n'a pas réussi à établir avec précision quel type de viande il avait consommé, pas plus que l'origine de ladite viande", poursuit le texte. Par ailleurs, le tribunal a estimé que "contrairement à la décision prise (par la Fédération internationale de motocyclisme, FIM), le résultat positif d'Andrea Iannone devait être traité comme intentionnel, soutenant ainsi l'appel formulé par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Le TAS a donc annulé la décision de la FIM prise le 31 mars pour imposer une sanction de 4 ans de suspension à Andrea Iannone", conclut le texte.

Andrea Iannone (Aprilia) lors du Grand Prix de Valence, le 19 novembre 2019

Crédit: Getty Images

Dans un communiqué succinct, la FIM a dit "prendre note" de la décision du TAS. Iannone, qui a débuté en Mondial en 125 cm3 en 2005, a été promu en Moto2 en 2010 puis en MotoGP en 2013. Il a signé onze podiums parmi l'élite, dont une victoire avec Ducati en Autriche en 2016, avant de rejoindre Suzuki puis Aprilia. Sa sanction a pour conséquence de libérer officiellement un guidon sur la grille au sein de son écurie, le dernier toutes équipes confondues l'an prochain.

Pour seconder l'Espagnol Aleix Espargaro, reviennent les noms des Britanniques Cal Crutchlow, en partance de Honda-LCR, et Bradley Smith, pilote d'essais d'Aprilia. Cela pourrait aussi permettre à l'Italien Andrea Dovizioso, actuellement 6e du championnat mais en fin de bail avec Ducati, de retrouver une place dans la catégorie reine de la vitesse moto la saison prochaine.

Saison 2021
Rossi et Alex Marquez rétrogradés, Quartararo et Zarco promu : le point sur la grille 2021
24/11/2020 À 13:30
Saison 2021
Aprilia choisira entre Smith et Savadori pour 2021
24/11/2020 À 13:08