Eurosport

Amaury Leveaux sort de sa retraite et vise les Jeux 2020

Leveaux sort de sa retraite et vise les Jeux 2020
Par Eurosport

Le 17/09/2018 à 20:52Mis à jour Le 17/09/2018 à 21:45

Retraité depuis cinq ans, Amaury Leveaux a annoncé son retour à la compétition. A 32 ans, le champion olympique 2012 du relais 4x100m l'a annoncé ce lundi au quotidien régional Le Parisien. "Mon but, c’est de gagner les Jeux…" annonce-t-il en pensant à JO de Tokyo.

En 2013, il avait "envie de passer à autre chose" car il avait "fait tout le tour de la natation". Cinq plus tard, il veut y retourner. "Mon but, c’est la médaille d’or olympique à Tokyo", lance d'emblée Amaury Leveaux dans une interview au Parisien. "Je reviens parce que je kiffe la natation. Je n’ai pas l’impression d’avoir mis un point final. Il reste un truc, un vide, il faut que je le remplisse." Ce "truc", c'est peut-être un titre individuel majeur.

Leveaux possède bien sûr déjà un très beau palmarès : quatre médailles olympiques, dont un titre avec le relais 4x100m lors des Jeux de Londres en 2012 et deux médailles d'argent en 2008 (50m nage libre et relais 4x100m libre), et trois mondiales, dont l'or sur 4x100m remporté à Barcelone l'été dernier. Et il a aussi connu son heure de gloire lors des Championnats d'Europe en petit bassin en 2008, à Rijeka, avec quatre titres (50 m et 100 m libre, 50 m papillon et relais 4x50 libre) et quatre records du monde. Mais quatre ans après avoir dit stop, il a finalement encore faim.

" Je ne veux pas être méchant, mais il y a qui sur 50 m en France ?"

Si la tâche s'annonce ardue et alors qu'il dit avoir nagé uniquement "trois fois" ces cinq dernières années, le détenteur du record du monde du 100m en petit bassin (44"94) ne compte pas se cacher à l'heure de signer son come-back. "Je ne veux pas être méchant, mais il y a qui sur 50 m en France ?", lance avec son franc-parler habituel l’ancien élève de Lionel Horter et Philippe Lucas.

Alors qu'il estime que la paternité l'a "changé, son nouveau défi va commencer le 1er octobre prochain. A Los Angeles. "J’ai eu Dave Salo (ndlr : l’entraîneur en chef de l'université de Californie du Sud) au téléphone, je lui ai fait ma lettre de motivation orale et il a dit OK", explique-t-il au quotidien avant de conclure : "Mon but, c’est de gagner les Jeux…"

0
0