Getty Images

Euro-2017/Petit bassin - De l'argent et du bronze pour finir

De l'argent et du bronze pour finir
Par AFP

Le 17/12/2017 à 18:30Mis à jour Le 17/12/2017 à 21:40

De l'argent pour Marie Wattel, du bronze pour Jérémy Stravius et le relais 4x50 m 4 nages dames : la natation française a récolté trois médailles supplémentaires aux Championnats d'Europe en petit bassin, dimanche à Copenhague.

Les Bleus achèvent la semaine danoise avec huit médailles : une en or, grâce à Charlotte Bonnet sur 200 m, deux en argent et cinq en bronze. Voilà qui leur vaut un huitième rang au classement des nations, à distance de la Russie (neuf titres) et de la Hongrie (huit). Ce dimanche, la natation française a récolté trois médailles supplémentaires aux Championnats d'Europe en petit bassin : de l'argent pour Marie Wattel, du bronze pour Jérémy Stravius et le relais 4x50 m 4 nages dames.

La médaille d'argent décrochée par Wattel - son premier podium international - est particulièrement prometteuse : à 20 ans, la nageuse qui s'entraîne en Angleterre n'a été devancée que par la fusée suédoise Sarah Sjöström (55"00) sur 100 m papillon. En nageant en 55"97, Wattel a fait progresser son temps de référence sur la distance de près d'une seconde en à peine plus de deux semaines (56"96 aux Championnats de France en petit bassin à Montpellier).

Girl power

"En voyant que les techniques d'entraînement étaient très différentes en Angleterre, j'ai un peu douté, a-t-elle reconnu. Je me suis dit soit ça passe, soit ça casse. J'étais prête à accepter que ça ne marche pas. Au final, je suis super heureuse, je prends du plaisir à l'entraînement, je n'ai aucun regret." Deux fois champion d'Europe du 50 m dos en petit bassin (2012 et 2013) et vice-champion du monde 2016, Stravius a dû se contenter cette fois de bronze (23"12), derrière l'Italien Simone Sabbioni (23"05) et le jeune Russe Kliment Kolesnikov (23"07).

"J'ai juste un petit regret de ne pas avoir un titre individuel. L'an dernier, il m'a échappé aux Mondiaux, là il m'échappe encore, et à chaque fois, il ne manque pas grand-chose", a observé Stravius. La dernière médaille française, obtenue par le relais 4x50 m 4 nages dames (Cini, Bonnet, Hénique et Wattel), a confirmé la mainmise des nageuses sur le palmarès tricolore : six des huit médailles viennent d'elles (et une septième d'une épreuve mixte).

"La natation féminine française est très en forme. C'est génial parce que personne ne nous attendait et on arrive à surprendre tout le monde. Je suis très fière d'elles. C'est de bon augure" pour les Championnats d'Europe 2018 en grand bassin, a estimé la capitaine des Bleues Mélanie Hénique. "Ca prouve que le girl power est vraiment là", a abondé la dossiste Mathilde Cini. Enfin de l'or pour Sjöström ! Cantonné à de l'argent (100 m, 100 m 4 nages, 4x50 m dames) depuis le début de la compétition, la Suédoise a connu un dimanche triplement doré, sur 100 m papillon donc, 50 m (23.30, devant Kromowidjojo) et 4x50 m 4 nages dames.

0
0