La folle idée de Manaudou

La folle idée de Manaudou
Par Eurosport

Le 25/03/2012 à 15:56Mis à jour Le 25/03/2012 à 16:02

Laure Manaudou était prête à donner sa place pour les JO de Londres sur 200 mètres dos à Cloé Crédeville, mais le DTN Christian Donzé a totalement écarté cette hypothèse, dimanche.

Cloé Crédeville n'ira pas aux Jeux de Londres à la place de Laure Manaudou sur 200 mètres dos. La question n'aurait jamais dû se poser. Mais la proposition un peu folle de la grande star de la natation française a créé un buzz inattendu à Dunkerque depuis samedi. Mais le DTN Christian Donzé a fermement écarté cette hypothèse, dimanche, comme on pouvait s'y attendre : "Je ne change pas d'avis. La règle dit que les deux premières de la finale sont qualifiées. Il n'est pas question que la troisième soit proposée à la sélection".

Qualifiée samedi devant Alexianne Caste, deuxième, et sa partenaire de club à Marseille Cloé Crédeville, Manadou, déjà qualifiée pour Londres sur 100 mètres, avait spontanément proposé de laisser sa place. "Cloé est une amie. Elle a tout fait pour y arriver. Elle le mérite, on verra ce qu'on pourra faire. Ce serait un beau cadeau à lui faire. J'ai beaucoup appris pendant cette semaine, notamment que l'esprit de groupe y est pour beaucoup", avait-elle justifié. De fait, Crédeville avait réalisé les minimas en 2'09''79, la barre étant placée à 2'10''84.

La Marseillaise avait toutefois précisé qu'il fallait "voir le règlement d'abord". "Je ne veux pas m'avancer et dire des choses comme ça. On verra ce qui est possible et avant tout avec le DTN et la Fédération", avait-elle ajouté. Et rien n'est possible. Donzé a justifié dès samedi : "Si Laure ne veut pas nager sur 200 mètre dos, la troisième ne sera pas proposée à sa place. Il faut sortir l'affectif de tout ça." De fait, rien ne dit que Crédeville aurait été très à l'aise. "Je n'ai certainement pas envie d'être celle qui lui enlèvera une possibilité de médaille ou de finale." C'est vraiment beau, l'amitié.

0
0