Eurosport

Clap de fin pour Metella

Clap de fin pour Metella
Par Eurosport

Le 03/11/2009 à 12:44Mis à jour

Après Laure Manaudou et Esther Baron, Malia Metella met fin à sa carrière sportive à l'âge de 27 ans. Le sourire de la natation française quitte les piscines avec une médaille olympique, une médaille mondiale et trois titres européens comme palmarès d'une carrière bien remplie.

La natation française a perdu sa deuxième sirène. Quelques semaines après Laure Manaudou, Malia Metella a décidé de mettre un terme à sa carrière sportive à 27 ans. Son sourire ne viendra plus iradier les bassins, sa bonne humeur communicative non plus. Après avoir décroché l'argent olympique sur 50m nage à Athènes, l'or par trois fois aux championnats d'Europe (100m, 4x100m et 4x100m 4 nages) et l'argent au Mondiaux de 2005, la Guyanaise aura révolutionné le sprint féminin.

Evidemment, son aura et sa médiatisation n'auront pas eu l'équivalence de celles de Laure Manaudou ou Alain Bernard, mais elle aura su redorer l'image d'une natation française longtemps hors du coup. Son arrêt n'a finalement rien de surprenant. La lassitude légitime liée à un sport très exigeant l'avait déjà conduit à baisser de pied ces derniers mois.

"C'est une décision mûrement réfléchie qui n'a rien à voir avec un coup de têt e. Je n'avais plus envie de me mettre à l'eau, plus envie de nager. Je ne voulais pas accumuler des années sans résultat alors que ce sport demande énormément de travail", a-t-elle avoué sans chercher de fausses excuses. "Quand on donne tout à son sport, on ne peut pas avoir de regrets", poursuit-elle.

Après Laure Manaudou, Esther Baron et désormais Malia Metella, la natation féminine va devoir se découvrir de nouveaux talents. Place désormais à Camille Muffat, Ophélie-Cyrielle Etienne, Joanne Andraca ou encore aux plus jeunes comme Camille Radou, Margaux Fabre et Mélanie Henique de venir prendre la relève d'une nageuse qui aura marqué de son empreinte la nage française.

0
0