Getty Images

Après trois ans d'absence, Manaudou impressionne déjà à Rome

Après trois ans d'absence, Manaudou impressionne déjà à Rome
Par AFP

Le 21/06/2019 à 22:12Mis à jour Le 21/06/2019 à 22:32

Florent Manaudou, pour son grand retour en compétition, a confirmé qu'il restait l'un des meilleurs en nageant le deuxième temps des séries du 50 m dans un temps très prometteur de 21''73, déjà le huitième meilleur chrono de la saison, vendredi à Rome. En finale, le Français a réitéré sa performance en améliorant d'un centième son chrono des séries (21"72).

Le come-back de Florent Manaudou. Pour son grand retour en compétition, le Français a signé le deuxième temps des séries du 50 m en 21''73 vendredi à Rome. Après quasiment trois ans d'absence dans les bassins - et seulement dix semaines d'entraînement -, le champion olympique 2012 et vice-champion olympique 2016 du 50 m n'a été devancé que par le Brésilien Bruno Fratus (21"63), détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année (21"31).

"Je voulais juste être dans la bagarre"

"Le temps est bien, je suis content", a déclaré à sa sortie du bassin le nageur français (28 ans), qui avait abandonné la natation après les JO-2016, s'était ensuite adonné au handball pendant un peu plus de deux ans, avant d'annoncer son retour en mars dernier. "Je voulais juste être dans la bagarre, je me suis entraîné dix semaines pour être dans la bagarre l'année prochaine aux Jeux (Olympiques de Tokyo), et j'y suis", a-t-il ajouté.

"Je suis content d'avoir gagné une course, de faire quelque chose de bien dans mon sport", a-t-il affirmé, sourire aux lèvres, après avoir dominé sa série. Il disputera la finale en soirée vers 20h30. Le quadruple champion du monde n'est toutefois pas complètement satisfait de sa performance. Sur la coulée, "je n'avance pas du tout", a-t-il estimé. "Je n'arrive pas à transférer toute la force que j'ai gagnée, je ne suis pas assez souple".

Chrono amélioré en finale

En finale, Florent Manaudou a légèrement fait mieux avec un chrono en 21"72, soit un centième de mieux que sa longueur en séries, confirmant ainsi son retour presque parfait pour sa rentrée. Après seulement dix semaines d'entraînement, le champion olympique 2012 de la distance n'a été devancé que par le Brésilien Bruno Fratus (21"41), détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année (21"31).

Une performance qui permet au Français de devenir le 8e meilleur performeur de l'année dès son retour dans les bassins.

0
0