• Par Emmanuelle Jappert, membre fondatrice du "Think tank Sport et Citoyenneté"
https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/06/17/2834557.jpg
Omnisport
Noah 83, Hinault 85, OM 93 : ces grandes disettes tricolores qui résistent encore au temps
IL Y A 5 HEURES

Quand les médias et réseaux sociaux s’associent pour le meilleur (et c’est tellement rare qu’il est important de le souligner), ils font parfois des miracles : en période inédite de confinement, ils ont réussi à insuffler de nouveaux comportements qui ont guidé notre quotidien. En se recentrant sur l’essentiel, selon un sondage RTL, 53% des Français de plus de 18 ans ont pratiqué une activité physique pendant le confinement. Soit un peu plus d’un Français sur deux. Cette crise sans précédent peut donc être utile sur certains points, si elle permet d’accélérer des évolutions positives pour soi-même et la société tout entière. Certes, elle a mis à rude épreuve nos esprits, puisqu’il a fallu développer de nouvelles habitudes, s’ennuyer ou cumuler les tâches en fonction des situations, constater qui était vraiment là pour nous au moment où on perdait nos repères.

Cela a certainement joué sur nos expériences, nos ressentis et notre personnalité. La leçon à en tirer ? Pour garder la tête hors de l’eau, positiver, se dépasser, être agile en toutes circonstances, cela passe par le corps pour renforcer le mental. Faire du sport souvent dans la semaine, c’est considérer que toute sa chair est un temple qui a besoin d’être entretenue. Sur cette base, l’esprit se renforce, relativise, respire, se développe. Et souvent, il voit émerger en lui des idées nouvelles, qui n’auraient peut-être jamais vues le jour sans le lâcher prise qu’offre le sport. Et plus que jamais, n’a-t-on pas besoin d’esprits éclairés pour reconstruire le monde d’après ?

Yoga à la maison

Crédit: Getty Images

Des esprits musclés pour reconstruire la société

En mettant l’accent sur le développement des individus par le sport, n’est-ce pas un des moyens les plus faciles pour ensuite imaginer demain ? Les questions économiques, environnementales et sociales sont sur la table. Mais le sport n’est pas un petit sujet pour autant. Bien au contraire. Nous osons croire qu’il peut être un pilier central pour entraîner les citoyens, qui prennent soin d’eux, dans un cercle vertueux. J’entends par là qu’ils deviennent des consommateurs attentifs à ce qu’ils achètent avec leur carte bleue, en optant pour des denrées saines, savoureuses et provenant de circuits courts par exemple.

Imaginez un mouvement "glocal", où chacun, bien dans son corps et donc dans sa tête, prend le temps de réfléchir, dans ce tournant décisif que vit l’humanité, à sa relation à soi et au monde ? Il suffit d’aller faire un running pour constater à quel point, sans même le décider, en se connectant à la nature, des idées affluent : à chaque foulée sur la terre ferme, dans cette parenthèse active pour se faire du bien, on pense à ses projets, ses rêves, son utilité. La quête de sens n’est jamais très loin. Sans pression. Mais avec élan. On se recentre, on voit plus clair dans l’horizon, dans la place que l’on veut prendre dans le monde. Tout en nous est stimulé, ce qui provoque une prise de conscience que ce corps échauffé et renforcé fait partie d’une communauté de destins. Oui l’activité physique peut mener loin, et façonner une société, pour plus de santé, de bon sens, d’inventivité, au service de lendemains prometteurs pour tous. Nous en avons bien besoin.

  • Retrouvez ce jeudi à 19h00 notre émission Le Club sur Eurosport 1 pour un débat sur le "style de vie" avec Rim Ridane, Emmanuelle Jappert et Marine Leleu.
Omnisport
Miami, retour du Roi, PSG, 2,28m : L'actu sur un plateau
IL Y A 14 HEURES
Omnisport
Dimanche incandescent, LeBron stratosphérique et miracle bis : L'actu sur un plateau
HIER À 06:28