La nouvelle a été officialisée autour de 4h30, heure française. L'ITA, l'instance en charge des contrôles antidopage durant les JO, a confirmé que la patineuse russe Kamila Valieva, favorite à 15 ans pour l'or olympique aux Jeux de Pékin, a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif fin décembre avant les JO 2022. Invaincue jusque-là pour son premier hiver en seniors, Valieva a été contrôlée positive à la trimétazidine - un produit utilisé pour soulager les angines de poitrine, interdit par l'Agence mondiale antidopage (AMA) depuis 2014 - lors d'un test effectué le 25 décembre dernier au cours des Championnats de Russie par l'agence antidopage russe (Rusada).
Sa participation à la suite des Jeux de Pékin est désormais suspendue à une décision du Tribunal du sport (TAS) attendue avant le début de la compétition individuelle femmes mardi.
Pékin 2022
Poutine juge "impossible" que Valieva se soit dopée
26/04/2022 À 14:33
Notifiée du contrôle positif mardi - soit au lendemain de la victoire de l'équipe russe sous drapeau neutre dans la compétition par équipes à Pékin à laquelle elle a participé - l'agence antidopage russe a alors "suspendue provisoirement avec effet immédiat" Valieva, explique l'ITA dans un long communiqué qui détaille le déroulé des événements. Cette suspension provisoire privait alors la jeune patineuse de participer à toute compétition, JO 2022 compris. Mais "l'athlète a fait appel devant la Rusada le 9 février et une audience a eu lieu le jour-même", poursuit l'ITA. "Dans la soirée du 9 février, la Rusada a décidé de lever la suspension provisoire de l'athlète, lui permettant ainsi de continuer à participer aux JO."
"La décision motivée sera communiquée sous peu à toutes les parties", précise l'instance. Néanmoins, "parce qu'une décision est nécessaire avant" le début de la compétition individuelle, programmée les mardi 15 et jeudi 17 février, "le CIO va exercer son droit à faire appel sans attendre la décision motivée de Rusada", annonce l'ITA.
L'âge de Valieva, moins de 16 ans, en fait une "personne protégée", ce qui implique des dispositions particulières, la confidentialité autour de son contrôle et des sanctions potentiellement allégées, selon la réglementation de l'AMA.
Pékin 2022
La joie de Papadakis-Cizeron, la grâce de Valieva... Les grands moments du patinage artistique
25/02/2022 À 15:03
Pékin 2022
"Enormément d'empathie" : Papadakis et Cizeron reviennent sur l'affaire Valieva
23/02/2022 À 19:47