Despres en patron

Despres en patron
Par Eurosport

Le 08/01/2010 à 14:51Mis à jour

Cyril Despres (KTM) a bouclé la première moitié du Dakar en s'imposant à Antofagasta, vendredi, terme de la plus longue étape du Dakar 2010. Chez les Autos, Nasser al-Attiyah (Volkswagen) a signé sa deuxième victoire en 2010.

Au lendemain de la grave chute de l'Italien Luca Manca qui se trouve toujours dans un état critique, les concurrents sont repartis d'Iquique, vendredi matin, pour disputer la plus longue étape du Dakar 2010. Avec 600 km de spéciale au programme de cette 7e étape, les premiers concurrents n'ont pas tardé pour prendre le départ d'Iquique. Vainqueur la veille, Marc Coma (KTM) s'est ainsi élancé aux aurores du bivouac pour attaquer dès 7h10 (11h10 heure française) les premières dunes. Parti deux minutes derrière l'Espagnol, Cyril Despres (KTM) a d'abord connu une mésaventure avant d'accélérer dans les cent derniers kilomètres. Encore deuxième au km 581, le Français a finalement franchi en vainqueur la ligne d'arrivée avec une trentaine de secondes d'avance sur Coma.

    "Au km 150 j’ai pris une grosse saignée et j’ai explosé l’hydraulique de l’amortisseur", a expliqué Despres à son arrivée au bivouac. "Depuis le km 150 je roule donc sur un ressort. J’ai pris plein de chocs dans les bras, dans les poignets, dans le cou. Ce n’était déjà pas facile mais là c’est devenu éprouvant. L’écart avec Marc [Coma] est faible. Sur la fin, je savais que je pouvais compter sur mes pneus. J’ai mis à bloc et apparemment c’est pas mal." Avec ce succès, le leader du classement général a accru son avance en tête et possède à présent un avantage de 1 h 6 min 50 sec sur son plus proche adversaire, l'Espagnol Marc Coma, qui gagne deux positions. Troisième de l'étape, David Frétigné (Yamaha) remonte quant à lui à la septième place au général.

    Al- Attiyah n'a pas abdiqué

    Du côté des autos, c'est Nasser al-Attiyah (Volkswagen) qui a signé la victoire d'étape à l'arrivée à Antofagasta. Le Qatari a su déjouer les pièges de cette longue spéciale pour s'offrir son sixième succès sur le Dakar, le deuxième en 2010. En devançant son équipier Mark Miller (Volkswagen), il renforce un peu plus sa deuxième place au classement général, mais surtout, il se rapproche du troisième pilote VW et leader du classement, Carlos Sainz. Après avoir perdu plus de dix minutes la veille sur l'Espagnol, le Qatari s'est bien repris et pointe désormais à 11 min 03 sec de Sainz. Ce dernier a pris la troisième place juste derrière Stéphane Peterhansel (BMW) qui poursuit son objectif de remonter dans "le top 5 voire le top 3." Il est cinquième au moment d'aborder la deuxième semaine de course.

    "Je suis satisfait car c’était une étape très longue et difficile", a déclaré Al-Attiyah. "Il y avait beaucoup de navigation. Au bout de 150 kilomètres on était derrière Carlos (Sainz) et c’était dur pour nous. Quand on a démarré la seconde partie de la spéciale, j’ai essayé de pousser un peu et j’ai pris ma chance. Je l’ai rattrapé. C’est bien car hier j’avais perdu du temps et je suis évidemment très content d’être le vainqueur de la plus longue étape de ce Dakar. Cela veut dire que le travail a été bien fait. [Désormais] mon but est d’attaquer."

    Samedi, les concurrents profiteront d'une journée de repos avant d'entamer la deuxième partie du rallye-raid qui les mènera à Buenos Aires samedi 16 janvier.

    0
    0