Historique

Descendant direct de la tradition nord-américaine de patinage de vitesse, le short-track a fait une entrée tardive dans le programme olympique puisqu'il n'est apparu officiellement qu'à Albertville, en 1992. Auparavant, il a longtemps été boudé par les Européens qui lui préféraient le patinage de vitesse classique, disputé sous forme de contre-la-montre depuis les premiers JO d'hiver de 1924, à Chamonix.

Jeux Olympiques
Short-track - 1000 m: Sébastien Lepape éliminé en demi-finale
15/02/2014 À 11:20

En 1932, lors des Jeux de Lake Placid, les organisateurs américains avaient d'ailleurs tenté d'imposer le short-track, provoquant le boycott des concurrents européens. Les Etats-Unis avaient certes raflé les quatre médailles d'or mises en jeu à l'époque, mais les patineurs nord-américains ont dû patienter 60 ans avant de connaître à nouveau les joies du short-track olympique !

Compétitons

Le short-track a peu de points communs avec son cousin européen, le patinage de vitesse, hormis sa philosophie : aller le plus vite possible autour d'un anneau de glace. L'anneau des "short-trackers" est un ovale très resserré (111 mètres de long, contre 400 m pour le patinage de vitesse), ce qui oblige les patineurs à se pencher beaucoup plus pour compenser la force centrifuge.

Dans le short-track, il n'est pas question non plus de lutter contre la montre, mais contre ses adversaires. L'épreuve se déroule en plusieurs tours éliminatoires. Lors de chaque tour, quatre patineurs sont en piste, et seuls les deux premiers à franchir la ligne d'arrivée disputent le tour suivant, jusqu'à la finale où les trois premiers arrivés se partagent les places sur le podium.

Avec quatres adversaires en piste, et un anneau resserré, les contacts sont obligatoires et les chutes sont nombreuses, ce qui rend les épreuves très spectaculaires... et imprévisibles ! En 2002, à Salt Lake City, l'Australien Steven Bradbury, distancé en finale, avait profité de la chute de ses trois concurrents à quelques mètres de la ligne d'arrivée pour devenir un improbable champion olympique !

Huit courses de short-track sont au programme des Jeux de Turin : six courses individuelles (500 m, 1000 m, 1500 m pour les hommes et pour les femmes), ainsi que deux relais par équipes (5000 m pour les hommes, 3000 m pour les femmes).

Les relais, compte-tenu de l'étroitesse de la piste et de la présence de quatre patineurs par équipe, sont des courses encore plus spectaculaires que les épreuves individuelles. Le relais se passe en touchant ou en poussant son partenaire, n'importe où sur la piste, sauf lors des deux derniers tours. Les vainqueurs sont ceux qui franchissent les premiers la ligne d'arrivée.

Sotchi 2014 : Le calendrier complet du Short track.

Médailles de Vancouver 2010 :

MESSIEURS :

- 500 m : Or: Charles Hamelin (CAN), Argent: Sung Si-Bak (KOR), Bronze: François-Louis Tremblay (CAN)
- 1000 m : Or: Lee Jung-Su (KOR), Argent: Lee Ho-Suk (KOR), Bronze: Apolo Anton Ohno (EU)
- 1500 m : Or: Lee Jung-Su (KOR), Argent: Apolo Anton Ohno (EU), Bronze: J.R. Celski (EU)
- Relais 5000m : Or: Canada (Charles Hamelin, François Hamelin, Olivier Jean, François-Louis Tremblay), Argent: Corée du Sud (Kwak Yoon-Gy, Lee Ho-Suk, Lee Jung-Su, Sung Si-Bak), Bronze: Etats-Unis (J.R. Celski, Travis Jayner, Jordan Malone, Apolo Anton Ohno)

DAMES :

- 500 m : Or: Wang Meng (CHN), Argent: Marianne St-Gelais (CAN), Bronze: Arianna Fontana (ITA)
- 1000 m : Or: Wang Meng (CHN), Argent: Katherine Reutter (EU), Bronze: Park Seung Hi (KOR)
- 1500 m : Or: Zhou Yang (CHN), Argent: Lee Eun-Byul (KOR), Bronze: Park Seung Hi (KOR)
- Relais 3000 m : Or: Chine (Sun Linlin - Wang Meng - Zhang Hui - Zhou Yang), Argent: Canada (Jessica Gregg - Kalyna Roberge - Marianne St-Gelais - Tania Vicent), Bronze: Etats-Unis (Allison Baver - Alyson Dudek - Lana Gehring - Katherine Reutter)

Jeux Olympiques
Short-track - Médaille d'or pour la Chinoise Jianrou Li dans le 500m.
13/02/2014 À 13:27
Jeux Olympiques
Hamelin champion olympique du 1500m
10/02/2014 À 12:31