Le bilan des Bleus à Vancouver est famélique. Aucune médaille, une seule place en finale (le relais). Les Français ont échoué. Fauconnet, 24 ans, qui ambitionnait de devenir le premier Français médaillé dans cette discipline quittera le Canada "frustré".

"Cinquièmes au relais, premiers Européens, c'est quand même énorme. Si on nous avait dit ça il y a deux ans... Mais on pouvait mieux. Et une médaille aurait fait du bien pour la reconnaissance du short-track en France", a déclaré le vice-champion d'Europe 2010. "Dans les médias, on est souvent traité comme des bouseux, des loosers. Je peux pourtant vous dire qu'on travaille dur. On mérite le respect. On part de loin par rapport à d'autres nations qui ont des moyens", s'est ensuite confié le Dijonnais.

Vancouver 2010
Les Français frustrés
27/02/2010 À 06:51

Car c'est bien là le problème pointé par Fauconnet: le manque de structures. "Comme mes équipiers, je suis étudiant. Sportif amateur. On a un peu de mal à vivre. Financièrement, vais-je pouvoir me réinvestir pour les quatre prochaines années", s'interrogeait-il vendredi, appelant la Fédération française des sports de glace à le "soutenir".

"Je serre les dents"

L'avenir de Stéphanie Bouvier est lui en dehors des patinoires. La Dijonnaise, 28 ans, a vécu à Vancouver ses derniers Jeux et peut-être la dernière compétition de sa carrière. "J'ai très mal au genou. Je ne sais pas si je vais achever la saison. Je serre bien les dents", a-t-elle expliqué en évoquant la tendinite rotulienne au genou droit qui la handicape depuis plusieurs semaines.

Diminuée, la N.1 française, vice-championne d'Europe sur 1000 et 1500 m l'hiver dernier, a vécu des JO dans l'anonymat, ne parvenant jamais à s'extraire des quarts de finale sur les trois distances (500, 1000 et 1500 m). L'histoire de désamour avec les Jeux s'est donc poursuivie après sa cruelle désillusion en demi-finale du 1500 m des JO 2006 à Turin avec une disqualification controversée.

Vancouver 2010
Hamelin en héros
27/02/2010 À 05:52