Getty Images

Les épreuves d'Are annulées : fin de saison avant l'heure et le Gros Globe pour Brignone

Les épreuves d'Are annulées : fin de saison avant l'heure et le Gros Globe pour Brignone
Par Eurosport

Le 11/03/2020 à 18:54Mis à jour Le 12/03/2020 à 10:27

La saison se termine plus tôt que prévu : les épreuves d'Are ont été annulées en raison des recommandations de l'agence de santé suédoise sur l'épidémie de coronavirus. Le slalom parallèle, le géant et le slalom n'auront donc pas lieu. Les les finales de la Coupe du monde ayant déjà été annulées, l’Italienne Federica Brignone remporte le Gros Globe.

La propagation du coronavirus en Europe impacte également le monde du ski alpin. Mercredi soir, la fédération internationale de ski a annoncé que les courses féminines d'Åre (prévues du 12 au 14 mars) en Suède étaient annulées. La saison de Coupe du monde est donc terminée pour les dames. Federica Brignone (1378 points) remporte le gros globe de cristal. Mikaela Shiffrin (1225 points) et Petra Vlhova (1189 points) complètent le podium du classement général. Il faut redescendre au dix-septième rang pour trouver la première française, Romane Miradoli (330 points).

"A cause de la situation liée au coronavirus, les courses d'Åre ont été annulées sur recommandations de l'agence de santé publique de Suède", explique la FIS dans un communiqué. Au regard de la situation sanitaire actuelle en Europe, les courses du tableau masculins sont fortement en sursis et une décision devrait intervenir dans les prochaines heures. En cas de report, il ne resterait alors qu'une seule épreuve (à huis clos) : Kranjska Gora samedi 14 et dimanche 15 mars, les courses de Cortina d'Ampezzo ayant été annulées.

Le gros globe pourrait s'éloigner pour Pinturault

Si l'épreuve slovène devait également être annulée chez les hommes, les chances de gros globe s'amenuiseraient pour Alexis Pinturault, qui aimerait imiter Luc Alphand, le dernier français à être devenu champion du monde de ski alpin (en 1997). Actuellement distancé de 54 points au classement général de la Coupe du monde, le Français serait alors dans la quasi-obligation de s'imposer et de voir son rival norvégien finir au-delà de la quatrième place.