Imago

Hoelzl de bout en bout

Hoelzl de bout en bout
Par Eurosport

Le 28/11/2009 à 17:26Mis à jour

L'Allemande Kathrin Hoelzl a remporté le géant d'Aspen devant l'Autrichienne Kathrin Zettel (0"24) et l'Italienne Federica Brignone (1"23). Cinq Françaises sont dans les points : Anne-Sophie Barthet 11e, Olivia Bertrand 12e, Tessa Worley 15e, Anémone Marmottan 16e, Marion Bertrand 17e.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

L'Allemande Kathrin Hoelzl, qui avait été sacrée championne du monde de géant en février en n'ayant jamais remporté une épreuve de Coupe du monde, a réparé cette petite anomalie sur CV en s'adjugeant samedi le géant d'Aspen (Colorado). L'Allemande, en tête après la première manche, est parvenue à contenir dans le temps total de 2 min 09 sec 63/100 l'Autrichienne Kathrin Zettel, 2e à 24/100, et la surprenante Italienne Federica Brignone, 3e à 1 sec 13/100 et meilleur temps de la seconde manche.

Brignone, seulement 19 ans et fille de l'ancienne championne italienne Maria Rosa Quario (4 succès en Coupe du monde), ne disputait que sa 5e course à ce niveau. "C'est un rêve qui se réalise, a réagi Hoelzl, qui monte sur son troisième podium de Coupe du monde (tous en géant). J'étais très nerveuse entre les deux manches mais l'angoisse s'est envolée dès que j'étais au départ. Quand j'ai passé la ligne et que j'ai vu que j'avais gagné, c'était une joie indescriptible. Même si je crois que je ne réalise pas trop encore." La Finlandaise Tanja Poutiainen, qui souffre du dos, a pris la 26e place en serrant les dents et conservé de justesse la tête de la Coupe du monde générale, avec cinq points d'avance sur Zettel, qui mène de son côté la Coupe du monde de géant.

Vonn pas qualifiée

L'Américaine Lindsey Vonn double tenante de la Coupe du monde générale, a manqué son rendez-vous avec son public en passant au travers en première manche (39e temps). Vonn, qui n'affectionne guère les pistes glacées, a éprouvé de grandes difficultés sur le revêtement vitreux et la pente raide de la Strawpile, manquant la qualification pour la seconde manche en finissant à plus de quatre secondes (39e temps) de l'Allemande Hoelzl dans le premier tracé. "Je ne tenais pas bien sur mes skis", a expliqué la jeune femme du Minnesota, qui n'avait plus terminé une première manche de géant sans se qualifier pour la seconde depuis près de deux ans (hors disqualification).

La première Française, Anne-Sophie Barthet, a pris la 11e place, deux ans après la rupture totale des ligaments croisés du genou droit qu'elle s'était fait sur la même piste, en descente, et qui lui avait coûté une saison blanche. "J'avais une revanche à prendre sur cette piste, qui m'a pris une année de ma carrière et qui m'avait fait perdre confiance, a confié la Toulousaine. Je suis heureuse, c'est un nouveau chapitre de ma carrière de skieuse qui s'ouvre." Sa joie était visible quand elle a passé l'aire d'arrivée: elle a exécuté une petite danse "maison" pendant de longues secondes après avoir déchaussé ses skis, au grand bonheur du nombreux public.

Les Bleues ont fait un tir groupé en milieu de classement avec Olivia Bertrand 12e, Tessa Worley 15e, Anémone Marmottan 16e et Marion Bertrand 17e. Le résultat finale laisse toutefois un petit goût d'inachevé pour les tricolores car trois d'entre elles figuraient dans le Top 10 à l'issue de la première manche (O. Bertrand et Worley 6e ex aequo, Barthet 9e).

0
0