Le compteur est débloqué. Enfin. En retrait depuis le début des Mondiaux, les Français ont retrouvé la lumière et de la sérénité lors de l'épreuve par équipes. En finale du "Team Event", les géantistes Tessa Worley, Cyprien Richard, Anémone Marmottan et Thomas Fanara, dans leur ordre de passage, ont dominé de justesse leurs homologues autrichiens pour s'offrir la médaille d'or, une première dans l'histoire du ski tricolore. La médaille de bronze est revenue à la Suède d'Anja Paerson, qui avait battu un peu plus tôt l'Italie (4-0).
Pour sa 4e édition, l'épreuve par équipes, annulée à Val d'Isère en raison des conditions météorologiques en 2009, avait été quelque peu remodelée. A Garmisch-Partenkirchen, il proposait des géants parallèles. Une configuration de course idéale pour l'équipe de France, clairement favorite de la compétition. Après s'être débarrassé de l'Allemagne en quart de finale (2-2, qualification au temps scratch), puis de la Suède dans le dernier carré (2-2, de nouveau au temps scratch), les Français ont finalement conclu la matinée par une victoire contre la Wunderteam (2-2), privée, en finale, de Benjamin Raich, victime d'une rupture des ligaments croisés au genou gauche. Là encore, les Bleus se sont imposés selon la règle de l'addition des meilleurs temps masculines et féminins (51"92 contre 52"10).
C'est le premier titre mondial pour le camp tricolore depuis le sacre en Super-G de la regrettée Régine Cavagnoud à Sankt-Anton en 2001. Meilleur temps du jour chez les messieurs, Cyprien Richard a montré qu'il tenait la grande forme, avant le géant de vendredi. Thomas Fanara a également très bien skié. Chez les filles, Tessa Worley a montré quelques irrégularités, notamment au moment de quitter le portillon de départ, mais le bilan reste positif. Remplaçant tout au long de la compétition, Gauthier de Tessières a brillé par son état d'esprit irréprochable au bord de la piste. A l'instar d'une Taïna Barioz, défaite lors de ses deux premiers duels, et remplacée (comme prévu, a priori) en finale par Anémone Marmottan. Cette médaille d'or doit maintenant lancer les Bleus pour de bon. Sans remettre en cause la valeur d'une telle victoire, on aurait juste aimé que toutes les nations jouent le jeu. Certaines, qui n'ont pas aligné leurs meilleurs skieurs ou qui ont renoncé à participer, ne l'ont pas fait. Tant mieux pour l'équipe de France.
Mondiaux
Les croisés pour Raich
16/02/2011 À 13:46

2011 Adelboden Cyprien Richard Thomas Fanara

Crédit: AFP

FINALE - FRANCE-AUTRICHE: 2-2
- Anna Fenninger (AUT) bat Tessa Worley (FRA) : 26"41 contre 26"51
- Cyprien Richard (FRA) bat Philippe Schoerghofer (AUT) : 25"41 (meilleur chrono du jour) contre 25"84
- Anémone Marmottan (FRA) bat Michaela Kirchgasser (AUT) : 26"54 contre 26"55
- Romed Baumann (AUT) bat Thomas Fanara (FRA) : 25"69 contre 26"08
DEMI-FINALE - FRANCE-SUEDE : 2-2
- Anja Paerson (SUE) bat Taïna Barioz (FRA) : 26"66 contre 27"01
- Thomas Fanara (FRA) bat Matts Olsson (SUE) : 25"69 contre 25"74
- Maria Pietilae-Holmner (SUE) bat Tessa Worley (FRA) : 26"46 contre 26"49
- Cyprien Richard (FRA) bat Hans Olsson (SUE) : 25"54 contre 25"61
QUART DE FINALE : FRANCE-ALLEMAGNE : 2-2
- Lena Duerr (ALL) bat Taïna Barioz (FRA) : 26"89 contre 26"91
- Thomas Fanara (FRA) bat Fritz Dopfer (ALL) : 25"84 contre abandon
- Tessa Worley (FRA) bat Veronique Hronek (ALL) : 26"56 contre 26"89
- Felix Neureuther (ALL) bat Cyprien Richard (FRA) : 25"69 contre 25"99

ALPINE SKIING 2010-2011 France

Crédit: Reuters

Mondiaux
Cuche continue
15/03/2011 À 18:53