AFP

Pinturault avec les Bleus de Garmisch

Pinturault avec les Bleus de Garmisch
Par AFP

Le 06/02/2011 à 17:35Mis à jour Le 06/02/2011 à 17:51

Grâce à sa 6e place au super-G de Hinterstoder, Alexis Pinturault est le dernier invité de la sélection française aux Mondiaux, du 8 au 20 février à Garmisch-Partenkirchen. Jean-Baptiste Grange et Tessa Worley seront les chefs de file messieurs et dames des Tricolores en Allemagne.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Alexis Pinturault, qui aura 20 ans le 20 mars, est l'invité de la dernière heure de la sélection française pour les Mondiaux, du 8 au 20 février à Garmisch-Partenkirchen. Le junior, qui a signé une 6e place en super-G à Hinterstoder, avait remporté le titre de slalom géant dimanche dernier aux Mondiaux juniors de Crans-Montana (Suisse). Il y a deux ans, aux Mondiaux de la catégorie à Garmisch-Partenkirchen, il s'était déjà paré de l'or. Et samedi, avec le dossard 62, il a officialisé son entrée dans la sélection.

Aux Championnats du monde qui débutent mardi à Garmisch-Partenkirchen, Jean-Baptiste Grange et Tessa Worley seront les deux grands chercheurs d'or d'un ski bleu qui se présente fort d'un de ses meilleurs bilans en Coupe du monde lors des vingt dernières années. Avec 7 victoires et 9 autres podiums au deux tiers de la saison, l'équipe de France a déjà fait mieux que son bel hiver 2008/09 qui s'était soldé au final par 14 podiums, dont 7 victoires.Alors que Grange et Worley ont fait retentir trois fois chacun la Marseillaise, sept athlètes différents sont montés sur le podium, montrant que l'équipe ne se résume pas à l'as du slalom et à la jeune star du géant.

Mais la Coupe du monde est une chose, la chasse aux médailles une autre. L'an dernier, les Français avaient beau eu débarquer aux jeux Olympiques de Vancouver avec une belle collection de podiums sur le circuit mondial, ils étaient repartis du Canada bredouilles. Jean-Baptiste Grange n'était pas aux Jeux. Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit deux mois plus tôt, il les avait suivis à la télévision. Mais la désillusion, il l'avait déjà connue aux Championnats du monde, il y a deux ans, à Val d'Isère.

"J'ai manqué deux titres à Val d'Isère, qui me tendaient presque les bras. J'ai envie de prendre ma revanche", souligne le Savoyard de 26 ans, qui, le mois suivant les Mondiaux, avait empoché la Coupe du monde de slalom 2009. "Mais je reste lucide. C'est une course d'un jour. Tu enfourches à la quatrième porte et c'est réglé." Auteur du doublé Kitzbühel/Schladming, les deux grands slaloms de l'hiver, Jean-Baptiste Grange se sait attendu entre les piquets le 20 février. "J'ai deux ans de plus, une blessure derrière moi et plus de maturité. Côté stress, cela n'aura rien à voir avec des épreuves à domicile comme à Val d'Isère", estime le skieur de Valloire qui, à Garmisch, ne sera pas au départ de trois épreuves comme en 2009.

Après un mois de décembre éblouissant, Tessa Worley n'a pas pu poursuivre dimanche à Arber-Zwiesel sa série de victoires. Mais le petit bolide de 21 ans pourrait bien devenir officiellement une championne le 17 février. Les épreuves techniques, programmées lors de la seconde semaine des Mondiaux, représentent les meilleures chances françaises. Si Julien Lizeroux, le double médaillé d'argent mondial (slalom et super-combiné) reste dans le flou, souffrant de tiraillements à un genou, Cyprien Richard, victorieux à Adelboden, et Thomas Fanara peuvent nourrir des ambitions en slalom géant.

Dans les épreuves de vitesse, Adrien Théaux a la meilleure flèche. A 26 ans, le Pyrénéen, annoncé parmi les grands, a décroché le premier podium de sa carrière, d'abord en super-G à Beaver Creek début décembre, puis en descente à Kitzbühel fin janvier, sur la piste la plus difficile du circuit. Côté féminin, en revanche, les Françaises ne peuvent compter que sur une énorme surprise. Marie Marchand-Arvier l'avait déjà fait à Val d'Isère. Elle s'était sublimée pour décrocher l'argent en super-G, avec cependant l'avantage du terrain.

La sélection des messieurs (13): Yannick Bertrand, Johan Clarey, Thomas Fanara, Guillermo Fayed, Thomas Frey, Jean-Baptiste Grange, Julien Lizeroux, Steve Missillier, Alexis Pinturault, Cyprien Richard, Gauthier de Tessières, Adrien Théaux, Maxime Tissot.

Les dames (11): Sandrine Aubert, Margot Bailet, Taina Barioz, Anne-Sophie Barthet, Ingrid Jacquemod, Marie Marchand-Arvier, Anémone Marmottan, Nastasia Noens, Aurélie Revillet, Marion Rolland, Tessa Worley.

0
0