AFP

Crans-Montana : Shiffrin pour une première, Ilka Stuhec nouvelle reine du combiné

Shiffrin - Stuhec, duo de reines

Le 26/02/2017 à 14:26Mis à jour Le 26/02/2017 à 15:33

CRANS-MONTANA - Comme chez les messieurs, une première et un globe. Mikaela Shiffrin a remporté dimanche le premier combiné de sa carrière en devançant l'Italienne Federica Brignone et la Slovène Ilka Stuhec, qui décroche elle le petit globe de cristal de la spécialité. Avec ce nouveau succès, Shiffrin, leader incontestée de la Coupe du monde au général, fait un pas de plus vers le gros globe.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

L'une n'en finit plus de grandir. L'autre de se révéler. Après le slalom (24), le géant (3) et le city Event (1), Mikaela Shiffrin s'est imposée dans une quatrième discipline différente en s'imposant lors du combiné de Crans-Montana ce dimanche. Septième de la manche du super-G, l'Américaine a évidemment réalisé le meilleur temps de la manche de slalom pour devancer Federica Brignone (+0''70) et Ilka Stuhec (+0''85), l'autre grande gagnante du jour. Révélation de l'année, la Slovène s'offre le petit globe de la spécialité, le premier de sa carrière.

Avec Shiffrin, les chiffres donnent le tournis. En ouvrant son compteur dans le combiné, la skieuse de Vail, triple championne du monde et championne olympique de slalom, signe déjà la 29e victoire de sa carrière en Coupe du monde. Le 13 mars, elle fêtera seulement ses 22 ans. Seule la vitesse se refuse à elle. Pour l'instant. Mais ça ne saurait tarder vu ses progrès cet hiver, où elle s'est notamment classée 4e d'un super-G à Cortina d'Ampezzo.

Vidéo - Et maintenant, Shiffrin gagne aussi en combiné

01:33

Pour Stuhec, le conte de fées ne fait peut-être que commencer

Deuxième temps de la manche matinale de super-G remportée par Sofia Goggia, Stuhec, vainqueur la veille d'un super-G, a su résister à la pression lors du slalom pour aller chercher son premier globe de cristal, n'hésitant pas à bétonner un peu sur le haut du parcours. D'autres pourraient suivre. La Slovène n'a que 16 points de retard au classement du super-G et domine très largement celui de la descente. Elle pourrait donc remporter trois petits globes. Impensable il y a seulement trois mois. Sans aucun podium au compteur avant cet hiver, la skieuse de 25 ans en a engrangé neuf depuis décembre (dont six victoires), le tout assorti d'un titre mondial en descente à St-Moritz. Un vrai conte de fées.

Pour les Françaises, la course charmante attendra. Orphelines de Tessa Worley, au repos, Anne-Sophie Barthet et Romane Miradoli ont manqué une porte lors du super-G. Aucune Tricolore n'était ainsi présente lors de la manche de slalom.

0
0